AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Darth Reylos, Lord of Fear [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Darth Reylos
Empereur Sith
avatar
Messages : 88
Age : 27

Feuille de personnage
Surnom(s): Darth Reylos, Le Seigneur de la Peur
Vaisseau: Rogue Shadow Modifié

MessageSujet: Darth Reylos, Lord of Fear [FINI] Lun 6 Fév - 20:16

Personnage :




Nom : /

Prénom : /

Surnom : Darth Reylos

Groupe : Vestiges du Nouvel Empire Sith

Âge : 34 ans

Sexe : Masculin

Race : Zabrak

Lieu de naissance : Korriban

Grade (à vous de choisir mais n'en faites pas trop) : Empereur

Description Physique (15 lignes minimum) :

Les deux choses qui frappent lorsque l'on rencontre Darth Reylos, sont sa taille, et ses tatouages. En effet, un zabrak et son crâne cornu, mesurant pas loin de deux mètres, qui vous charge avec son sabre laser allumé, n'est pas une vision des plus rassurante. Surtout avec sa peau rouge recouverte de tatouages rituels Sith noirs sur tout le corps. Ces tatouages montrent son dévouement au Côté Obscur, et sont destinés à le rendre plus effrayant. Rencontrer un utilisateur du Côté Obscur avec cette apparence suffirait à déstabiliser la plupart des habitants de la galaxie. Alors ajoutez-y des yeux de couleur mordorée - yeux initialement noirs- qui vous regardent avec de la haine, du mépris, et vous saurez pourquoi beaucoup de gens ont peur de lui... D'autant plus que sa formation lui a octroyé une masse musculaire assez importante. Pas au point de le défigurer, mais assez pour le rendre plus que redoutable au corps à corps.
Côté habillement, le Sith arbore des vêtements noirs. Une paire de gants noirs lui couvre les mains, ceux-ci sont renforcés avec des fibres de phrik, pour plus de solidité. A cela, il ajoute une tunique elle aussi noire, surplombant un pantalon lui aussi noir, le tout retenu par une ceinture de cuire toute aussi noire. Niveau chausse, il porte une paire de bottes noires. Tout comme son âme... Il se peut que tout cela soit renforcé par des fibres de cortosis ou de phryk.
Lorsqu'il ne combat pas avec cette tenue, il la complète d'une bure toute noire, cachant ainsi une partie de son visage, ne laissant que sa bouche de visible, et l'éclat doré de ses yeux. Il devient ainsi aussi indéchiffrable que son rôle l'exige. Sur sa ceinture pend son sabre à double lame, une arme très dangereuse entre les mains de qui sait l'utiliser. Une arme de terreur, tout comme son propriétaire... Nous avons donc en face de nous une silhouette qui inspire le peur, le respect, la crainte... Un véritable Empereur Sith en quelque sorte...




Description Mentale (15 lignes minimum) :

L'Empereur Sith est quelqu'un de calculateur. Peut-être un peu trop, car certains le qualifient de lâche. Mais ceux-là disparaissent bien vite pour diverses raisons. Si Reylos agit ainsi, c'est parce qu'il a assez étudié l'Histoire des Sith, et qu'il ne veut pas commettre les même erreurs que ses prédécesseurs. C'est pourquoi il prévoit le maximum de choses à l'avance, et préfère attendre le bon moment pour agir, il s'est rendu compte que l'impulsivité de Sith les a toujours mené à leur perte. Il veut donc faire tout son possible pour amener l'Ordre au rôle de Seigneur de la galaxie, sans refaire ce qui a conduit ses prédécesseurs à la mort...
Néanmoins, comme une grande partie de ses ancêtres, il est sans pitié, et cruel. Jamais il ne répondra favorablement à quelqu'un qui implore sa clémence pour survivre. Ce genre de déchet ne mérite que la mort. Les gros poissons mangent les petits. Voilà ce qui pourrait lui convenir comme citation. Depuis son accession au trône, il élimine le maximum de faibles de l'Ordre Sith, sans les faibles, les forts peuvent gouverner, et renforcer le groupe des adeptes du Côté Obscur. C'est pourquoi Reylos envoyait de temps en temps ses Mains pour se charger de ce travail, ou même les faibles se faire tuer dans des missions "suicides", et renvoyait après quelqu'un de plus fort, de plus dangereux. Telle était sa façon d'agir, endormir la méfiance de l'ennemi pour frapper plus fort par la suite. Là où d'autres auraient employé la force brute et l'assaut frontal sans réfléchir, le zabrak préfère mettre les pions en place sur l'échiquier, et frapper fort lorsque le moment sera venu.
On peut plutôt le comparer à Darth Sidious, qui agissait comme lui. Mais Reylos a bien l'intention de ne pas faire les mêmes erreurs que le Sith qui réussit presque à détruire l'Ordre Jedi pour de bon, il finira par trouver le plan parfait, et ainsi instaurer une nouvelle ère Sith sur la galaxie, un règne éternel du Côté Obscur...


Biographie (25 lignes minimum) :

Au commencement...

Tout commence il y a trente-quatre ans sur Korriban, lors de la naissance de Reylos. A l'époque, rien ne le prédestinait à devenir ce qu'il est aujourd'hui. Son géniteur n'était qu'un simple soldat, et sa mère une simple infirmière. Une blessure sur le champ de bataille a permis au père de rencontrer la mère. Mais cela ne nous intéresse pas, concentrons nous plutôt sur notre Reylos...

Très tôt, il commença à montrer une certaine disposition au combat. Non seulement par son caractère assez violent à l'époque, mais aussi par son ingéniosité à se battre avec ses petits camarades. Et à leur faire du mal, ce qui dénotait son côté sadique. Mis à part ça, le petit zabrak vouait une admiration sans limites à son père. Un soldat qui avait remporté pas mal de batailles, reçu plusieurs récompenses, bref, quelqu'un d'admiré par ses pairs, mais surtout par son propre fils. Cela exaspérait un peu sa mère, mais avec un mari soldat, elle n'avait pas son mot à dire. L'enfant aurait suivi les traces de son père dans l'armée, mais le destin en a voulu autrement. Le petit zabrak commença aussi à développer des dons spéciaux, et à ressentir l'envie de quelque chose de mieux qu'une carrière dans l'armée. A partir de ce moment, ses parents surent que quelqu'un viendrait le chercher pour en faire un Sith accompli. Car oui, il a fait preuve d'affinités avec la Force très jeune, en étranglant un camarade grâce à celle-ci. Cela ne lui fit ni chaud, ni froid de voir quelqu'un de son âge mourir à petit feu devant lui. Sentir la vie quitter peu à peu le corps de son "adversaire" l'avait laissé presque indifférent.

C'est donc lors de l'année de ses huit ans qu'il rejoint l'Ordre Sith sous la tutelle de celui qui avait demandé à ses parents la garde du petit. Ils n'eurent pas le choix, question de vie ou de mort. Ce fut la dernière fois qu'il les vit, mais bizarrement, il s'en fichait plus qu'il ne l'aurait cru. Sans doute un effet de l'omniprésence du Côté Obscur sur Korriban.


Apprentissage...


Un Nautolan appelé Darth Kayrun le prit en charge à l'académie Sith. Dès lors, le jeune zabrak de huit ans perdit son nom. Pas pour recevoir un nom spécial, mais seulement pour qu'il en oublie encore plus ses origines avec le temps...
Son maître ne lui fit pas de cadeaux, toutes ses actions contribuaient à fortifier le corps et l'esprit de l'élève, renforcer sa haine, sa colère, sa cruauté, toutes ses émotions qui l'aideraient à devenir plus fort dans le Côté Obscur, et dans l'utilisation du sabre laser. Attaques surprises à n'importe quelle heure, même la nuit, n'importe où. Intrusion mentales, paroles insidieuses, une parfaite éducation de Sith. En un an, il savait déjà maîtriser son pouvoir au point de tuer des gens plus rapidement, avec un sabre, ou avec la Force. Bien sûr, il avait quand même énormément de progrès à faire, il ne pouvait pas tuer n'importe qui, seulement les plus faibles, ceux qui ne méritaient ps d'être là, de faire partie de l'Ordre Sith. Il prenait d'ailleurs un malin plaisir à les tuer lentement, pour les voir souffrir, les voir implorer la pitié. Cela lui procurait déjà un certain sentiment de bonheur, de plaisir.

Deux ans plus tard, lors de ses onze ans, Il commença à se spécialiser. Il adopta le sabre laser à double-lame, bien que pour continuer d'apprendre le Shii Cho, il n'utilisait pour le moment qu'une seule lame, il lui arrivait -rarement- d'utiliser les deux en même temps, ce qui était un exercice assez périlleux. Il fit même preuve de quelques mouvements de l'Ataru. Mais pour le moment, mieux valait qu'il se concentre sur le Shii Cho. Son corps se fortifiait, et son âme se noircissait, toujours plus profondément dans le Côté Obscur, comme Kayrun le souhaitait. Son apprenti progressait bien. Très bien.
Cependant, le nautolan préférait attendre encore un peu pour le tester, il trouvait son élève encore trop jeune pour cela. Il laissa donc son élève se renforcer, s'entraîner. Et ce, toujours à sa manière, en le forçant à se surpasser pour ne pas mourir face aux assauts qu'il lui faisait subir à n'importe quelle heure. Parallèlement à cela, le zabrak améliorait aussi son affinité avec le Côté Obscur...

C'est ainsi que quelques années plus tard, il repoussa l'assaut de son maître grâce à une vague de Force, sans même sortir son sabre. Il avait alors quinze ans. Il était déjà devenu plus fort. Utilisant plus d'Ataru, plus souvent ses deux lames en simultané, incluant des pouvoirs du Côté Obscur dans certaines de ses attaques... Comme on l'attendait de tout apprenti Sith, il était devenu bien plus fort qu'avant, il n'avait fait que progresser. Néanmoins, il ressentait qu'il pouvait faire mieux. Il passa les deux années suivantes à s'entraîner jusqu'à épuisement, améliorant ses techniques de combat, et son affiliation au Côté Obscur.
Il défiait parfois ses "camarades" en combat singulier, pour le simple plaisir de les battre, et de voir la vie quitter leur corps lentement. Plus d'une fois il frôla la mort, mais rien n'y faisait, il s'en sortait toujours, il utilisait tout ce qu'il savait, même les coups les moins loyaux. Mais en combat, ce qui compte, n'est-il pas de vaincre son adversaire par n'importe quel moyen possible ? Ça, notre zabrak l'avait très vite compris.

Deux ans passèrent, pendant lesquels il prit du grade, devenant un très jeune Chevalier Sith. Son maître lui donna le nom de Darth Reylos. Mais pour accéder à ce titre, il dut faire quelque chose que la majorité des habitants de la galaxie qualifieraient d'ignoble. Pour montrer sa totale dévotion à l'Ordre Sith et au Côté Obscur, Darth Kayrun lui ordonna de tuer ses parents. Sans états d'âme, c'est ce qu'il fit. Il prit autant de plaisir à les regarder mourir à petit feu dans la douleur qu'il l'aurait fait avec d'autres victimes. Il s'introduisit chez eux un soir, et alluma son sabre sur sa mère qui venait l'enlacer. Ah les mères... Elle mourut très lentement, ayant le "privilège" de voir son mari mourir lui aussi. Reylos lui avait perforé l'estomac sans un mot. Le père tente de dégainer son blaster pour le neutraliser, mais le fils le lui arracha des mains par télékinésie. Avec un sourire sadique, Reylos s'approcha du soldat, et l'étrangla avec la Force. La vie quitta peu à peu son corps, et au fur et à mesure, le fils se tourna vers la mère, toujours avec le même sourire.
Une fois son père éteint, il reste à regarder sa mère au sol, le supplier de l'aider. Sauf qu'il ne fit aucun geste, il resta là, à la contempler mourir. Une fois son test fini, il quitta leur logement sans bruit, et retourna voir son maître. C'est à ce moment qu'il reçu le nom de Darth Reylos. Et une plus grande liberté. Finis les assauts de son maître. Enfin... moins fréquents dirons nous...


Ascension...

Avec sa "liberté" nouvelle, Reylos pouvait enfin sortir librement de l'académie Sith. Regarder les autres chevaliers, maîtres, ou tout autre membre de l'Ordre commençait à lui donner de l'ambition. Ils étaient dérisoires, avec leurs luttes de pouvoir, leurs querelles intestines. Seuls les forts méritaient de vivre. Les faibles n'étaient bon qu'à mourir ou servir de larbins, pour lui. Un vrai Sith se devait d'inspirer la terreur, le respect...

Mais trop content de retrouver un semblant de liberté, le jeune chevalier Sith décida de passer plus de temps en ville, histoire d'observer un peu ce qu'il se passait autour de lui. Son maître ne lui avait jamais appris ce genre d'attitude, mais c'était nécessaire. Il avait aussi étudié l'histoire de l'Ordre, et remarqué qu'à chaque fois, les Sith montaient en puissance, et finissaient par tomber. En écoutant les discussions, il se fit sa propre opinion. Pour survivre, pour prendre le temps d’échafauder un plan qui leur permettrait d'accéder au pouvoir suprême, les Sith devaient - selon lui- être plus actifs, plus rapides. Ils étaient les seuls à mériter le titre de Seigneurs de la Galaxie. Il voulait que l'Ordre retrouve sa gloire passée, et plus encore.

En attendant d'avoir plus d'importance dans l'organisation Sith, Reylos partit visiter quotidiennement les alentours de l'académie. Pendant presque dix ans il avait vécu seulement à l'intérieur de cette dernière, ne sortant que très rarement. Donc, même si ce n'était pas son activité de prédilection, il profitait de certains temps libres pour déambuler et se mêler incognito à la foule. Et cela porta ses fruits avec un peu de temps. Il se lia avec une autre Zabrak. Non pas qu'il ait eu des sentiments pour elle, mais cette Rhéa l’intriguait. Il n'avait pas l'habitude de voir une femme aussi libre, en dehors des Sith. Au début, il se contentait de discuter, mais bien vite, tous les deux allèrent plus loin. Exactement comme Kayrun l'avait prévu. Son apprenti découvrait une autre passion, ajoutant à sa loyauté au Côté Obscur.
Rhéa était un peu plus âgée que lui - de cinq ans son aînée-, ayant de ce fait une plus grande expérience de la vie. Mais ce n'était pas un problème pour Reylos, l'âge importait peu dans ce genre de situation. De toute façon, il se lassa d'elle au bout de quelques mois. Il décida de s'en aller ailleurs, de reprendre son entraînement intensif à l'académie, d'améliorer ses techniques, en apprendre de nouvelles. C'est ainsi qu'il parcouru les archives du temple, discuta avec des haut gradés, et apprit à se servir encore plus dangereusement de ce qu'il savait déjà, et appris à utiliser - avec le temps - les vagues de peur, les éclairs de Force, les sauts de Force, la vitesse de Force, et otut autre genre de pouvoir, au fil du temps. Car bien entendu, il se passa plusieurs années avant que Reylos ne maîtrise tous les pouvoirs qu'il a aujourd'hui.

Trois ans passèrent, il avait maintenant vingt ans, bientôt vingt et un. Il décida qu'il était temps pour lui de monter en grade, de devenir Maître...


Ambition...

Durant ces trois dernières années, il s'était entraîné ardemment, presque nuit et jour. Physiquement et mentalement, il avait mûri, il était devenu plus réfléchi. Après avoir passé aussi beaucoup de temps à étudier, Reylos commençait à fomenter un plan moins suicidaire que ses prédécesseurs pour rendre aux Sith leur gloire d'antan.
Il se décida à prouver d'une façon totale sa dévotion aux Sith. Il se fit tatouer sur tout le corps. Ce fut très douloureux, sûrement l'une des choses les plus douloureuses qu'il ait physiquement subies. Cette "transformation" dura très longtemps, du fait de la surface à tatouer. Mais au final, il était satisfait, il avait définitivement prouvé son allégeance à l'Ordre Obscur.
La simple vue du zabrak, des tatouages rituels Sith sur tout son corps, ses cornes, ses habits sombres, et son regard mordoré, suffisait à effrayer les civils, les apprentis Sith, ou tout autre personne non habituée à ce genre de chose. Reylos était maintenant devenu plus effrayant et dangereux, et ce, même pour les autres Sith...

Lorsqu'il voulut prendre un apprenti, on le lui refusa. Ce qui ne fut pas quelque chose qui lui fit plaisir. Il se sentit prêt à former un futur Sith. Il était assez puissant et avisé pour le faire. Mais Kayrun confirma la sentence. Reylos était trop jeune, trop inexpérimenté... Il devait d'abord faire ses preuves. Mais à bientôt vingt et un ans, le Sith en avait assez d'attendre. Il voulait montrer sa puissance, redonner la puissance aux Sith. En riant, son maître lui dit que s'il voulait faire ses preuves, il devait d'abord montrer que ses tatouages n'étaient pas fait en vain. Il devait tuer au moins un des ennemis endémiques de l'Ordre... Un Jedi.
Las, Reylos accepta. Tout ce que l'on attendait de lui... Un Jedi avait justement été remarqué à quelques planètes de là. Jedi déchu, en mission, ou en fuite, nul ne le savait, mais le jeune Sith décida de se rendre sur la planète en question, et de s'occuper lui.

Il ne fut pas difficile de trouver sa cible, la planète en question était assez petite, et vide. D'ailleurs, c'était même plutôt un satellite, au vu de la taille. Mais là n'est pas le problème... Reylos se posa donc au sol, et flaira la présence de l'ennemi. Juste un peu plus au nord. Il prit son speeder, et s'y rendit à toute vitesse. Le Jedi l'y attendait, calmement assis en tailleur, en pleine méditation...


- Je t'attendais, Sith. J'ai ressenti ta présence depuis un moment...

Sans un mot, le Sith prit son sabre en main, et alluma une lame. Le Jedi, un Kiffar, se releva tout simplement, et le regarda dans les yeux.

- Qu'espères-tu faire ? Vous les Sith n'avez toujours pas compris ? Vous aurez beau nous éliminer, prendre le pouvoir, dominer la galaxie, vous finissez toujours par tomber.

Le zabrak lui sourit, gardant toujours son sabre dirigé sur son adversaire.

- Sans doute, Jedi, mais tout fini par changer. Un jour, nous réussirons à reprendre la place qui nous revient. Nous vous exterminerons jusqu'au dernier padawan...

- Et bien soit, mon action ne sera pas grand chose, mais si je puis éliminer un Sith, je le ferais.

Sans un mot, et avec un sourire malsain, Darth Reylos chargea le Jedi. Mais celui-ci para l'assaut, et attaqua à son tour. Le combat dura assez longtemps, chaque participant parant les assauts de l'autre, les pouvoirs de l'autre. Un éclair rencontrait un sabre, une poussée de Force en rencontrait une autre,... Cela semblait au départ interminable, mais le Jedi commis une erreur. Alors qu'il profitait d'un moment de répit pour reprendre des forces, il ne se cacha pas assez, et Reylos le surprit, et en profita pour lui infliger une cicatrice sur la moitié du visage. Ce qui eut pour effet de rendre fou de colère son adversaire. Du moins, pour un instant, car ses réflexes, son enseignement Jedi reprirent le dessus.
De plus en plus pressé de finir ce combat, le Sith se mit à utiliser ses pouvoirs de la Force en plus grande quantité. Mais à chaque fois, le Jedi contrait. Et soudain, Reylos eut une idée. Il jeta son sabre vers son adversaire. Et profita du fait que celui-ci se défende de cette attaque pour se déplacer à toute vitesse près de lui. Il réceptionna son sabre, alluma la deuxième lame, et la planta dans l'épaule du kiffar en souriant.


- Je t'avais dit que nous vous exterminerions tous. Tu étais le premier...

- Tu te berce d'illusions, jeune...

Mais avant qu'il puisse terminer sa phrase, Darth Reylos fit bouger son sabre de l'épaule vers le cœur de sa victime. Il aurait aimé ressentir la peur, la tristesse, le désespoir du Jedi, mais il voulait rentrer annoncer son succès. Il prit le sabre du kiffar, et remonta sur le speeder pour rejoindre son vaisseau et retourner sur Korriban.


En route vers le sommet...

Suite à ce succès, on lui permit de former un apprenti après quelques mois, le temps qu'il progresse un petit peu plus. Tout en lui signalant qu'il ne devait pas pour autant relâcher son propre entraînement. Reylos choisit donc son premier apprenti, un jeune devaronien, à qui il retira son nom, reprenant le même enseignement qu'il avait lui-même reçu.
Et cela fonctionna très bien au début. DU moins, jusqu'à ce que Reylos devienne plus fort. un jour, un an plus tard, il alla trop loin, il surprit le jeune dévaronien dans son sommeil, mais celui-ci eut à peine le temps de sortir son sabre, que déjà son maître lui avait coupé la tête.


*Pathétique, comment peut-on être aussi faible ?..*

Déçu d'avoir choisi un être aussi faible, le récent Maître Sith reste quelques temps en méditation, réfléchissant sur son but profond, ses motivations. Quand il eut les réponses qu'il demandait, il décida de chercher un nouvel apprenti. Et il trouva ce qu'il cherchait. Un humain, il avait environ huit ans, comme lui lorsqu'il avait commencé son enseignement. Et il avait du potentiel. Reylos le prit son sa tutelle, et commença à le former.
Et cela fonctionna assez bien. Il apprenait vite, était attentif, ripostait assez bien aux assauts de Reylos,... Bref, un très bon apprenti pour le zabrak. Sauf que... Celui-ci se fit tuer trois ans plus tard, dans une rixe d'apprentis. A vingt-cinq ans, il perdait un deuxième apprenti, qui n'avait même pas encore fini sa formation. De rage, il voulut aller tuer l'élève qui avait mit fin à cette formation là... Et fut quelque peu surpris. Une tout petite zabrak, qui devait avoir aussi huit ans lui faisait face. Et le moins que l'on puisse dire, c'était qu'elle avait du caractère !

Elle regarda Reylos droit dans les yeux, lui annonçant que c'était elle qui avait tué - devant témoins- son apprenti. Et que si il le fallait, que si il voulait se débarrasser d'elle, elle le tuerait aussi. Amusé par tant d'audace, de courage, de témérité, il se contenta de l'assommer. Elle lui rappelait une dénommée Rhéa, elle avait quelque chose d'elle dans le regard, dans sa façon de se tenir. Et même s'il s'était lassé d'elle, il comprenait, il sentait que c'était sa fille qu'il avait en face de lui. Et donc, sa fille à lui. Il reconnaissait un peu de lui en elle. Quand elle se réveilla, dans sa chambre d'apprentie, elle sursauta en voyant Reylos assit non loin de là. Plus encore lorsqu'il lui annonça qu'il serait son maître à partir de maintenant.
Mais elle lui dit qu'un autre s'assurait déjà de sa formation. Qu'elle avait déjà ses sabres. Une paire de tonfas lasers, rangés à sa ceinture. Si petite et déjà si pleine d'arrogance. Il arriverait à faire d'elle une vraie Sith.


- Qui est donc ton maître, jeune fille ?

- Darth Kayrun, mais vous ne réussirez pas à le vaincre, vous êtes trop faible.

Décidément, elle n'avait pas froid aux yeux, c'était parfait, une vraie petite Sith. Avec un rictus, il alla trouver son ancien maître, qui était depuis passé Seigneur Sith, suite à quelques missions d'importance pour l'Ordre Sith. Mais le rapport de force avait aujourd'hui changé, le nautolan se reposait trop sur ses lauriers, il devenait trop vieux. Parfait. Cela s'annonçait palpitant.
D'un pas rapide, il rejoignit les appartements du Seigneur Kayrun, déterminé à lui prendre son apprentie. Et sa place, car en tuant un Seigneur Sith, on prenait sa place, car on avait prouvé que l'on était plus fort que lui. Mais avant qu'il arrive à destination, Kayrun lui sauta dessus, sabre allumé. Heureusement que Reylos avait été très bien entraîné, il sortit son arme in-extremis, et para le coup. De plus, il connaissait quasiment toute la panoplie des offensives de son maître, alors la moitié du duel ne fut pas très amusante pour lui, du déjà vu. Mais le nautolan utilisa de nouvelles attaques, et défenses. Le combat aurait pu durer très, très longtemps, si Reylos n'avait pas progressé. C'est d'ailleurs pour cela que son ancien maître avait attaqué le premier. Il avait senti ce qui allait se passer. Malheureusement, le zabrak était devenu trop fort pour lui. Au détour d'un couloir, il profita d'un moment d'inattention pour le projeter contre un mur, et lui envoyer une salve d'éclairs de Force.

Le visage de Darth Kayrun fut parcouru d'un rictus de douleur, mais il tenait bon, il était rodé à ce genre de choses. Il avait en plus lui-même formé son adversaire. Mais cette fois, il savait qu'il ne s'en sortirait pas vivant. La mort lui faisait peur, mais demander pitié reviendrait à se mettre au plus bas de l'échelle sociale. Il préférait mourir comme cela, plutôt que de perdre son honneur de guerrier. C'est en souriant à son ancien apprenti qu'il accueilli la mort petit à petit. Dans un dernier souffle, il réussit à dire à Reylos.


- Je.. suis fier de... toi, mon apprenti...

Et il aurai ajouté : Je t'ai bien formé. Mais trop tard, son corps était maintenant étendu sur le sol de l'académie. Satisfait, mais néanmoins éreinté par ce combat, Reylos retourna dans ses propres appartements pour récupérer...


Ligne droite...

Par la suite, il fut nommé Seigneur Sith. Il aurait pu aller voir le "Conseil" et se réclamer membre des Seigneurs, mais il resta discret. Il repensait à beaucoup de choses. A l'Histoire des Sith depuis leur apparition, leurs coups d'éclats, leurs défaites... Comment faire pour enfin mener son Ordre au sommet, sur le trône des dirigeants de la galaxie ? Question ardue, il lui faudrait du temps pour y répondre. Et son apprentie était plus importante, elle était douée, et partageait son sang. Il ne savait pas ce qu'était devenue la mère, mais il s'en fichait, cela faisait partie des choses triviales. Si la fille était là, c'était pour une raison précise. Et même cela, Reylos s'en fichait. Ce qu'il voyait, c'est qu'il pouvait la former, et mieux que n'importe quel autre...
Le temps passa, tous deux progressaient. Ainsi, trois autres années passèrent sans incident majeur qui mérite d'être évoqué ici. Reylos était devenu un vrai Sith accompli, dangereux, létal, Obscur... Son apprentie aussi était meilleure qu'au début, meilleure qu'elle le serait devenue avec Kayrun. Elle maniait assez bien ses tonfas lasers, pas encore parfaitement, mais elle arrivait à repousser les assauts quotidiens de son maître, et commençait à bien savoir se servir des pouvoirs de la Force lors des séances d'entraînement. Elle n'avait que douze ans, mais il était déjà satisfait d'elle. Bientôt, il la laisserait se battre avec les autres apprentis, elle éliminerait les faibles, seuls les forts méritant de rester en vie, et de dominer les faibles...

A cette époque, Reylos fit la connaissance d'une Twi'lek, une Sith elle aussi. Darth Nassara. La femme la plus intrigante qu'il ait rencontré, encore plus belle est mystérieuse que Rhéa. Mais bien plus dangereuse aussi, c'est une Sith, après tout. Très vite, il se lia avec elle. Elle était très intelligente, et possédait un pouvoir intéressant : des visions. Avec ce don, utilisé sciemment, Reylos pouvait aller très loin. D'ailleurs, quelques mois plus tard - il avait alors 29 ans, presque trente- le déclencheur qui renforça leur lien, fut le jour où elle lui annonça qu'il aurait bientôt une opportunité de changer les choses pour l'ordre Sith, mais sans plus de précisions. Cependant, il savait qu'effectivement, quelque chose allait être déterminant pour lui.
Quelques jours plus tard, il rencontra deux chevaliers Sith, un frère et sa sœur, d'après ce qu'il comprit. Ils revenaient d'une mission complexe, mais n'arrêtaient pas de se toiser, de se regarder froidement. Il devina une rivalité entre les deux. Selon les rumeurs, Arcanus, le garçon, et Crudelis, la fille, passaient leur temps à essayer de s'entretuer, sans jamais y parvenir. Lui était plutôt doué au sabre, et elle dans l'utilisation de la Force. Intéressant, il allait les garder à l’œil...

Plus tard, environ six mois, alors qu'il entrainait sa fille, il ressentit quelque chose. Même si lui et son apprentie étaient dans les tréfonds de l'académie, il ressenti que quelque chose n'allait pas à la surface. Et décida de remonter très vite voir ce qu'il se passait. Darth Odium, l'Empereur, venait de se faire tuer. Et soudain, la vision de Nassara lui parut claire...


Prise de pouvoir...

Sabre à la main, il accourut dans la salle du "trône" de l'Empereur, pour découvrir, comme tous les autres Seigneurs Sith présents, que Darth Odium était mort, le nom de "Dex Umbra" gravé sur le corps. Mais personne n'y fit attention. Déjà les sabres lasers s'activaient, les éclairs de Force fusaient. Le zabrak se retrouva face à trois adversaires. Il décida de se servir d'un pouvoir qu'il avait très peu utilisé en combat, mais sur lequel il s'était beaucoup entraîné en secret. Il chargea toute sa haine, toute sa colère, et relâcha toutes ces émotions négatives en une vague de ténèbres. Certains furent troublés, d'autres s'enfuirent en courant. L'effet avait été meilleur que prévu. Cela lui permit de lancer une salve d'éclair sur quelques Sith, et de les finir au sabre. Avec sa double lame, il eut facilement le dessus sur certains. Il faut dire que son style de combat était assez agressif, et couplé à quelques pouvoirs du Côté Obscur, il s'avérait redoutable.

De tous côtés, les Sith s'étaient entretués, il ne restait plus que Reylos, et un arkanien. Sabre à lame double contre fouet laser. Le combat s'annonçait plus difficile que prévu. Mais Reylos s'en sortit de justesse, enroulant le fouet autour de son sabre, et se rapprochant de son adversaire pour lui comprimer le cœur grâce à la Force, et l'achever ensuite avec des éclairs. C'est ainsi qu'il devint le nouvel Empereur Sith, plus personne ne remettant sa supériorité en cause. Il aurait pu donner la chasse aux fuyards qui avaient quitté la planète un peu plus tôt, mais dorénavant, il avait le pouvoir absolu, et savait déjà avec qui il irait mettre les Sith à la tête de la galaxie. Nassara, Arcanus, et Crudelis. Sa fille viendrait plus tard, elle était encore trop jeune pour avoir des responsabilités. Il devint Empereur le jour de son anniversaire, pour la petite anecdote.

Depuis quatre ans, il assoit calmement sa domination sur les planètes conquises, envoyant des Sith aux quatre coins de la galaxie pour préparer ses plans à l'avance. Lorsque tout sera opérationnel, les Sith reprendront ce qui leur revient de droit. Mais ce plan se ferait avec l'aide du temps, il avait besoin de plus d'éléments en sa possession, d'alliances,... Bref, il avait encore le temps de profiter d'entraîner son apprentie - sa fille-, et de profiter des visions de Nassara, la ravissante Twi'lek.
Un jour, Darth Gaya, son apprentie, qui devenait une jolie jeune zabrak, serait aussi de ceux qui l'aident. Dans l'ombre ou non, mais elle œuvrerait avec ses Mains, avec Nassara, et avec tous ceux qui soutiennent l'Empereur Reylos. Et alors, tout serait parfait pour son plan. Les Sith attendaient patiemment leur heure...


Changements...

Lors du sommet galactique sur Horizon, Reylos avait envoyé Darth Nassara recueillir le plus d'informations possibles. Et il avait eut raison d'agir ainsi. Il savait maintenant le nom de quelques Jedi et de certains dirigeants des autres factions. Et la twi'lek avait même ramené une traîtresse, sa propre sœur Zana, qui avait rejoint l'Empereur Chaeros. Il aurait pu l'utiliser en tant qu'otage pour le faire chanter, mais on annonça sa mort lors de la destruction de la station par l'Ombre Rouge. Il sourit en apprenant qu'un membre du Conseil Jedi perdit la vie lui aussi. Le remplacement de Falco par sa sœur ne lui fit ni chaud, ni froid. Il n'aurait rien à tirer de ce changement.

Quand il fut mis au courant des affrontements entre les Chiss et l'Alliance, il vit là une chance. En utilisant la bonne stratégie, il pourrait tourner la situation à son avantage, même après la fin des combats. Il y avait toujours un couteau à retourner dans une plaie...
Il le sentait, l'avènement du Côté Obscur se faisait proche, très proche, il ne lui restait qu'à discréditer les Jedi aux yeux de la galaxie et s'occuper d'occuper les armées Impériales, Chiss et celles de l'Alliance dans une bataille meurtrière, pour semer la graine de l'Obscurité dans le reste des systèmes connus...

Pour cela, il a réussi à s'allier à l'Ombre Rouge - grâce à divers intermédiaires- , qui serait une force non-négligeable pour l'aider. Et alors, la Galaxie tremblera, l'Ordre Sith agira bientôt sans secret, à la face du monde. Et plongera l'univers dans le chaos, pour avoir le dirigeant qu'il mérite..



Inventaire : Un sabre laser à double lame.

Pouvoirs (si utilisateur de la Force) : Vague de Force, Poussée de Force, Éclairs de Force, Poursuite de Force, Lancer de Sabre, Bouclier de Force, Saut de Force, Vitesse de Force, Étranglement de Force, Étreinte de Force, Vagues de Ténèbres, Télékinésie, Esprit de bataille, Déflexion de Force, Traction de Force.

Formes de combat ( utilisateur de la Force) : Shii Cho, Ataru et Sokan, Vaapad, Zez'Kai, sait utiliser le Jar'Kai, le Soresu et Djem So pour dévier ou renvoyer les tirs de blaster. Il en manie la plupart à la perfection, mais se sert seulement de certains éléments d'autres ( Soresu et Djem So). Il utilise de plus très rarement le Jar'Kai. Et le Sokan est plus ou moins l'Ataru destiné aux combat à l'extérieur.

Particularités et autres : Des tatouages rituels Sith sur tout le corps.

Test RP ( seulement pour les personnages importants, 50 lignes minimum ) :

Le zabrak courait dans les couloirs sombres et étroits de l'académie. Il entraînait son apprentie, sa fille, lorsqu'il avait ressenti quelque chose. Il eut à peine le temps de lui dire de rester là à s'entraîner, qu'il était déjà parti voir de quoi il en retournait. Le chemin lui permit de se concentrer, il savait que quelque chose venait de se passer, et que cela profiterait à celui qui saurait se saisir de l'occasion. Il accéléra le pas, et remonte les dernières marches pour arriver dans la salle principale, où déjà des Seigneurs Sith s'affairaient autour d'un corps.
En s'approchant, Reylos remarqua que Darth Odium gisait à terre. Ainsi, l'Ordre Sith se retrouvait sans leader. Ce qui retint l'attention de certains fut le "Dex Umbra" gravé au laser sur le corps du défunt. Mais cela ne dura pas, tout le monde savait ce qui allait se passer. Il fallait un nouveau leader pour les Sith, et il n'y avait qu'un façon de savoir qui serait apte à gouverner.

Le Côté Obscur se fit de plus ne plus présent dans la salle, chacun puisant en lui pour se renforcer, et devenir capable de terrasser tous les autres Seigneurs Sith présents. Le zabrak se concentra intensément. Il regroupait toutes ses émotions les plus noires, sa haine, sa colère, tous ses souvenirs les plus noirs, l'assassinat de ses parents, et tout ce qu'il avait de plus fort à mettre dans sa concentration.
Et il relâcha le tout avec violence, dans une vague de ténèbres d'un grande puissance. Pas la plus puissante jamais produite, mais assez pour terrifier quelques Sith présents dans la salle... Cela lui permit de dégainer son arme et de terrasser un ichtorien en séparant sa tête et son corps.
Mais il y avait environ une vingtaine de Seigneurs présents dans la salle, les autres étaient absents, en mission ailleurs sans doute, et il faudrait tous les vaincre pour accéder au trône d'Empereur. Personne d'autre n'était dans les environs, dans cette salle, il n'y avait que les candidats au titre qui s'affrontaient. Les éclairs fusaient, les sabres s'entrechoquaient, les corps volaient. Tout se déroulait parfaitement. Au lieu de s'allier et éliminer les plus forts, les autres préféraient s'entretuer sans réfléchir. Une facilitation du travail énorme, il n'aurait pas à se fatiguer pour tous les tuer. Il n'aurait qu'une partie à gérer.

Il reprit donc sa tuerie.
Un humain fut parcouru de spasmes après avoir reçu une salve d'éclairs redoutables. Reylos acheva le travail en plantant une lame rouge sang dans le cœur de sa victime. Sans plus attendre, il para le sabre d'un dévaronien. Une vague de Force eut raison de lui, l'éclatant contre un mur, et le laissant retomber au sol quelques mètres plus bas dans un craquement sinistre.
Déjà dans la salle, le nombre de Seigneurs Sith s'était considérablement réduit, une dizaine seulement continuaient l'affrontement. D'un saut, le Sith franchit les mètres qui le séparaient du groupe. Et au passage il assassina le dernier qui lui barrait la route en lui donnant un coup de sabre vertical dans le crâne. En arrivant, il atterrit au milieu du groupe avec une vague de Force qui les envoya pour la plupart à quelques mètres. Mais bien vite, ils revinrent s'entretuer, et tenter de le tuer lui aussi. Il projeta un corps sans vie sur l'un des belligérants, et profita du moment qu'il lui fallut pour l'électrocuter. Et déjà, le nombre avait encore réduit. Plus que quatre Seigneurs dans la salle.

Reylos tua le twi'lek, et se retourna juste à temps pour parer la lame du céréen. Celui-ci se rendit compte qu'il n'aurait pas le dessus avec les deux autres, et proposa en suppliant la création d'un Triumvirat Sith, comme il y en avait eu par le passé. Ainsi, ils auraient tous trois le pouvoir...
Ce fut l'arkanien qui s'occupa de cette larve méprisable, le céréen avait perdu le droit de vivre au moment où il les avait suppliés. Maintenant, il y avait deux derniers prétendants face à face. Seul le plus fort prendrait la place, aucun des deux ne voulant partager le pouvoir. Ils se dévisagèrent sans un mot, le fouet laser rouge remuant faiblement dans la main de son propriétaire, et le sabre à double lame suivant les respirations du zabrak. Il n'avait jamais affronté cette arme, ce duel serait donc le plus difficile.

Toujours sans un mot, le fouet vola vers Reylos, qui ne put faire autre chose que l'esquiver. Encore et encore, cette arme était décidément pleine de surprise. Dangereuse pour le porteur, mais encore plus pour l'adversaire. Une arme à double tranchant, qui devenait redoutable entre de bonnes mains. C'était là tout le problème, au moindre faux mouvement, le zabrak verrait sa vie s'envoler, et le trône revenir à l'arkanien.
Non. Il ne pouvait décidément pas se résoudre à ça. La place était pour lui. Dans un sursaut de rage, il redoubla d'esquive, le fouet le ratant toujours de quelques centimètres. L'arkanien enrageait, il était pourtant sûr d'être imbattable. Il ne comprenait pas comment un Sith plus jeune que lui pouvait lui tenir tête. Mais il commit l'erreur fatale. Et Reylos utilisa la faille de l'arme de son adversaire. Il réussit à enrouler le fouet autour de l'une des lames de son sabre.

Les quelques secondes de répit lui permirent de se déplacer rapidement près du rival, et de le déconcentrer par cette charge. Et enfin, utiliser le Côté Obscur pour lui comprimer le cœur. Le sourire malsain et le regard dément du zabrak rencontra la bouche tordue et le regard de détresse de l'autre. Il continua à empêcher le cœur du perdant de battre, puis décida de se servir des éclairs de Force pour l'achever. Il avait assez savouré la mort de l'arkanien, il était maintenant temps de prendre possession de ce qui lui revenait de droit.

Il se dirigea au milieu de la salle, arguant ceux qui n'étaient pas d'accord avec le fait qu'il prenne le pouvoir, mais personne ne se manifesta, les gens présent savaient soit trop peur, ou étaient soit trop faibles. Avec satisfaction, il vit Darth Nassara s'approcher de lui sans le menacer. Heureusement, il n'avait pas besoin, ni envie de l'éliminer maintenant. Elle serait sa conseillère, son bras droit dans son règne, sa "compagne".
Il rangea son sabre à sa ceinture, prenant la main de la twi'lek, se mettant en marche pour sortir de l'Académie. Il devait maintenant annoncer à tout son peuple qui était son nouveau dirigeant, et mater ceux qui seraient en désaccord avec ce fait. Pour cela, il pouvait compter sur Darth Arcanus et Darth Crudelis. Il les nommerait en tant que ses Mains, ceux qui allaient l'aider dans l'ombre. Tout se déroulait comme il le souhaitait. Tout était... Parfait.

Darth Reylos était maintenant l'Empereur Sith. Celui qui mènerait l'Ordre au règne galactique qu'il méritait, qui ferait craindre son nom sur toutes les planètes. Bientôt, la galaxie verrait qui était son véritable maître, fini les Yuuzhan Vong, fini la vermine Jedi,... Les Sith devraient certes attendre, mais ils se renforceraient, et écraseraient tous les rivaux qu'ils rencontreraient.



Joueur :


Pseudo :

Âge & Sexe : 21, mec

Multi-comptes : Non

Comment as-tu découvert le Forum ? Dans un bar

Quelques choses à redire ? Non, ça ira

Le Code caché dans le règlement : Validé

_________________

Ne sous-estimez jamais le pouvoir du Côté Obscur...
> Life of a Sith <
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Darth Reylos, Lord of Fear [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The lord of the ringard
» Lord Voldemort [Une vraie présentation en cours]
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars the Next Millenium :: Présentation :: Fiches de présentation :: Fiches de présentation validées-