AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Cours d'histoire (Ce qui s'est passé avant le début de l'histoire du forum)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Aynilra Leyra
Eywa Pudvel-tor
avatar
Messages : 152

Feuille de personnage
Surnom(s): Ayni
Vaisseau: Nexus

MessageSujet: Cours d'histoire (Ce qui s'est passé avant le début de l'histoire du forum) Lun 6 Fév - 0:06

138 après Yavin, la Seconde Guerre Civile Impériale qui vit la chute de Darth Krayt prit fin. Dans une Galaxie en ruines, les survivants tentèrent de reconstruire leurs mondes alors que les Sith avaient fui vers un monde inconnu en promettant de revenir comme ils l'ont toujours fait. Le Nouvel Empire Galactique reprit la quasi intégralité de son domaine spatiale d'origine dont Coruscant. L'Alliance Galactique avec Naboo pour capitale (Mon Calamari étant rendue inhabitable suite au génocide de son peuple orchestré par Darth Krayt). La Paix, certes fragile, s'installa tant bien que mal dans la Galaxie lors de la "Grande Reconstruction" et des 548 années à venir.

Mais la Paix ne dura pas, les Sith, restés dans l'ombre adoptèrent une nouvelle stratégie : Détruire l'ennemi de l'intérieur. Au bout de 548 de paix, les Sith infiltrés dans l'Alliance Galactique firent en sorte que cette dernière prenne les armes contre le Nouvel Empire Galactique, alors que les Sith infiltrés dans le Nouvel Empire Galactique faisaient en sorte que ce dernier ne riposte presque pas.

L'Alliance Galactique, manipulée, conquit rapidement la quasi totalité du Nouvel Empire Galactique. Le gouvernement de ce dernier s'exila sur Bastion tandis que la résistance s'organisa pour laisser un semblant de domaine. Le puissant Nouvel Empire Galactique n'était plus que l'ombre de lui-même, retrouvant les planètes des Vestiges du Premier Empire de Palpatine.

L'Alliance Galactique manipulée par les Sith, domina la Galaxie et prit le nom de Gouvernement Suprême Galactique (GSG). Organisé selon un modèle dictatorial et tyrannique très proche de l'Empire de Palpatine en terme d'idéologie. Une quatrième purge s'abattit sur les Jedi dont les survivants fuirent chez leurs alliés de longue date, les Yuuzhan Vongs. Le GSG dominera la Galaxie pendant 229 ans.

Mais les Jedi n'avaient pas dit leur dernier mot. Attendant durant tout ce temps que la flotte Vong retrouve un effectif suffisant pour lancer une attaque d'envergure Galactique (comme lors de leur invasion des siècles plus tôt), ils partirent demander l'appui des Vestiges du Nouvel Empire Galactique. Ces derniers refusèrent d'aider les Jedi, mais l'élimination des Sith infiltrés dans leurs armées et gouvernement par ces derniers changea la donne. L'Armée Impériale n'était peut être plus que l'ombre d'elle-même, mais elle restait la meilleure de la Galaxie et avec le soutien des Vongs et des Jedi, elle prouva que cette affirmation était confirmée !

La Riposte fut lancée, longue et terrible en coûts humains et matériels mais implacable. Au bout de 53 ans de combats, l'Alliance Imperialo-Vongo-Jedi arriva au dessus de Coruscant et la reprit, s'offrant une victoire décisive, annonçant la fin proche du GSG. Les Jedi en profitèrent pour éliminer les Sith gouvernant en secret le GSG cachés sur Coruscant dans le... Temple Jedi reconverti en Temple Sith ! Même si les Sith étaient des guerriers redoutables et plus nombreux, les Jedi possédaient avec eux un équipement créer par les Vongs ! Ce même équipement qui leur causa tant de problème à la galaxie lors de l'invasion des extragalactiques.

Les Sith de Coruscant éliminés, les Jedi découvrirent les deux autres planètes ou le reste des Sith gouvernant le GSG vivaient : Korriban et Mustafar. Les Sith furent presque exterminés. Seuls quelques survivants partirent on ne sait où. Privé de leur soutien secret, le GSG déposa les armes deux ans plus tard suite à une terrible bataille spatiale au dessus de Corellia.

832 après la chute de Darth Krayt, la Galaxie avait une bien triste mine. Curieusement, les Vestiges du Nouvel Empire ne réclamèrent pas le territoire qu'ils possédaient avant, ayant retenu la leçon qui disait que les gigantesques domaines spatiaux ne duraient pas longtemps. Ne réclamant qu'une légère extension de territoire, Les Vestiges devinrent le 3ème Empire Galactique.

Le GSG fut intégralement dissous et une nouvelle institution, la Nouvelle Alliance Galactique vit le jour, offrant plus de libertés à ses membres, et totalement repensée. Les Jedi reçurent en remerciement de leurs efforts Tython, leur planète d'origine. Les Sith, exilés sur Dromund Kaas, reprirent possession des planètes du profond "noyau" de l'Ancien Empire Sith tels que Korriban ou Ziost par exemple avant, retrouvant le territoire du Premier Empire Sith.

Les Vongs eux, s'efforcèrent de rendre les mondes dévastés par la guerre habitable comme Mon Calamari avant de se voir offrir une place d'honneur dans la Nouvelle Alliance Galactique, officialisant leurs actes de rédemption comme étant achevés pour les Peuples de la Galaxies. Les Chiss, possédant une grande partie de la Galaxie en possédant la quasi totalité des Régions Inconnues (Du moins officiellement) préférèrent rester neutres tandis que la Confédérations des Planètes Libres fut à nouveau proclamée.

Cependant, la Paix n'était pas totale. Le 3ème Empire Galactique qui craignait que la Nouvel Alliance ne l'attaque, et la Nouvelle Alliance se méfiant de cet Empire, refusa une donation plus que généreuse en territoires et se livrèrent à une guerre froide, n'attendant que le bon prétexte pour recommencer la Guerre. Depuis les 168 dernières années, la situation n'a guère évolué.

Pour prévoir les futurs agissements de l'Empire Galactique 3ème du nom, la Nouvelle Alliance décida de construire le plus puissant superordinateur de l'Histoire dans le but d'avoir tous les scénarios possibles d'attaques selon la situation actuelle et comment y faire face. Cette machine, baptisée "Predicator" fut installée sur Raxus Prime. Les Vongs, au courant du projet y participèrent à leur tour en augmentant la puissance pharamineuse de la machine et la greffant avec le meilleur cerveau-monde jamais créer.

Plusieurs années plus tard, un complot fit démantelé. Il visait à remplacer les membres du Triumvirat de la Nouvelle Alliance Galactique, le Conseil des Moffs du 3ème Empire Galactique et du Conseil des Familles de l'Ascendance Chiss par des synthédroïdes à leurs images. Le complot fut déjoué et eut pour conséquences l'interdiction galactique de fabriquer des synthédroïdes et la destruction de ceux déjà existant.

Plus d'un siècle plus tard, un Sith, eut vent de l'affaire sur le superordinateur Prédicator. Celui-ci a été exilé de l'Empire Sith car il n'était pas en accord avec les siens. Il préférait l'attaque directe et la brutalité plutôt que l'attaque fourbe et la manipulation. Il avait besoin de soutien et trouva la machine, il y a 45 ans de cela.

Réussissant à s'en approcher, il parvint à fusionner son esprit avec celui du cerveau monde greffé sur le superordinateur et à en prendre le contrôle, prenant le pseudonyme de "Predicator". En effet, il avait usurpé le nom de la machine. Il utilisa sa puissance dans la Force pour s'améliorer en une entité de contrôle. Il créa une armée de droïdes grâce à la décharge de Raxus Prime, la plus grande de la Galaxie et transforma plusieurs habitants de la planète en cyborg sous son contrôle, alors que le reste était garder en vie pour servir d'otage. Ainsi, ceux qui se souciaient des prisonniers, comme la Nouvelle Alliance Galactique, n'intervirent pas pour le moment. Rapidement, Predicator partit à la conquête des mondes proches de l'Amas de Tion mais s'arrêta la pour une raison inconnue. Peut-être par peur que toutes les armées de la galaxie lui tombent dessus en même temps.

Parallèlement, l'Ombre Rouge, une organisation criminelle qui avait commencé à se faire connaitre il y a une quarantaine d'année, ne cessait de faire parler d'elle. Soupçonnée de collaborer avec la Confédération des Planètes Libres, à cause de la ressemblance flagrante des vaisseaux qu'utilisent ces deux factions, ces hors-la-loi n'arrêtaient pas de s'en prendre à ceux qui étaient avancés technologiquement. En outre, les victimes étaient la Nouvelle Alliance Galactique, le Troisième Empire Galactique, ainsi que l'Ascendance Chiss. Toutefois, certaines personnes, parmi les rangs de cette dernière, qui était celle qui subissait le plus des actions terroristes de l'Ombre Rouge, pensait que les vrais responsables étaient les dirigeants des mondes indépendants. Pour cette raison, il y en avait qui prenaient cela pour une déclaration de guerre de la part de la Confédération des Planètes Libres, et donc voulaient riposter. Malheureusement, ce n'était pas aussi simple, car la Nouvelle Alliance Galactique était persuadée de l'innocence des accusés, qui d'ailleurs avaient des preuves qui montraient qu'ils n'avaient rien à voir avec ces criminels; et que s'ils avaient les même appareils, c'était seulement parce que ces vaisseaux étaient les plus faciles à se procurer, car ils faisaient partie des plus anciens appareils de la galaxie. Sur ce point là, toutes les factions concernées étaient d'accord. Mais ça ne changeait rien au fait que si jamais des preuves solides qui montraient que l'Ombre Rouge et la Confédération des Planètes Libres étaient complices, venaient à être trouvées, l'Ascendance Chiss demanderait à la Nouvelle Alliance Galactique de faire quelque chose. Mais comme cette dernière soutiendrait sûrement les mondes indépendants, les humanoïdes bleus pensaient que c'était en réalité la Nouvelle Alliance Galactique qui tirait les ficelles. Par conséquent, l'Ascendance Chiss n'aurait pas d'autres choix que d'entrer en guerre contre l'organisation qui contrôlait Coruscant, et contre ceux qu'elles voulait protéger. Il est même possible que le Troisième Empire Galactique vienne soutenir leur voisin des Régions Inconnues. En résumé, toute cette histoire risquait de provoquer une grande et violente guerre d'envergure galactique.

Mais un jour, la station spatiale « Horizon », qui se trouvait à la frontière sud de l’espace de la Nouvelle Alliance Gallactique, du Troisième Empire Galactique, et de l’Ascendance Chiss, fut en pleine activité. D’un commun accord, ces trois factions avaient investi les lieux, afin de préparer un sommet galactique, qui avait pour but de trouver une solution aux problèmes de la galaxie. Même l’Empire droïde, qui menaçait de déferler sur d’autres territoires, avait été invité. Trois flottes égales, des groupes présents pour s’occuper de la station, étaient positionnés autour de cette dernière, afin s’assurer la sécurité. Mais les dirigeants de planète ou autre, qui avaient aussi été invités, ont eu le droit de venir avec une petite flotte, tant qu’elle n’était pas aussi importante que celles déjà présentes. Sinon, à l’intérieur de la station, des militaires des différents camps qui étaient déjà là, patrouillaient. Cette station spatiale qui pouvait accueillir des milliers de personnes, possédait six immenses hangars, tous ayant un numéro : 1, 2, 3, 4, 5 et 6. Ils étaient tous reliés à la sphère centrale par des longs et larges couloirs, eux-mêmes reliés à un anneau qui permettait d’accéder à la sphère, par divers chemins.

Les différents hangars étaient surveillés par des soldats des trois factions présentes. Il n’y avait pas un hangar pour les impériaux, un autre pour l’Ascendance, ect…, afin d’éviter un éventuel favoritisme et laisser entrer des armes. Oui en effet, être armé à l’intérieur de la station était interdit. C’est donc pour cela que dans chaque hangar, on confisquait l’armement, qui était rangé et classé grâce à l'informatique, de telle sorte à ce qu’on reconnaisse rapidement son propriétaire. Ensuite, les nouveaux arrivants étaient tous scannés par un appareil qui permettait de détecter ou non des armes cachées. Les seules personnes autorisées à avoir des armes, étaient les agents de sécurité. Ceux qui refusaient de confier leur armement n’avaient pas le droit de passer. Même les dirigeants ne pouvaient pas se permettre de violer cette loi. Ses immenses hangars pouvaient être accédés via des navettes, des chasseurs ou des vaisseaux ayant à peu près la même taille, donc en gros, des appareils légers.

Cette réunion qui était publique, était aussi médiatisée dans toute la galaxie. L’intérieur de la station spatiale était donc filmé, et notamment la grande salle, ressemblant beaucoup au Sénat de Coruscant, avec ses plates-formes volantes, qui se trouvaient dans la sphère. Sauf que là, il n’y aurait personne au centre. Des écrans géants étaient installés dans toute la station, afin que même ceux qui n’étaient pas dans la salle de réunion, puissent voir ce qui s’y passait. Comme il y allait avoir du monde, des tas de marchands avaient été autorisés à s’installer dans les hangars, les couloirs et même la sphère.

Différentes discussions qui pour la plupart ressemblaient surtout à des règlements de comptes, avaient été engagé. Toute fois, une Twil'ek rouge, qui était la représentante du dirigeant du Troisième Empire Galactique, fit quelques requêtes en son nom. En réalité elle était aussi son amante. L'Empereur, quand à lui, se trouvait sur la station, mais s'était déguisé en garde royal, souhaitant ne pas se montrer, un résultat de sa paranoïa. Quoi qu'il en soit, les demandent furent les suivantes : la première était une demande de territoire au nord et à l’est de celui des impériaux. Donc cela concernait la Nouvelle Alliance Galactique, qui en ce moment même possédait ces territoires demandés. Et en échange, l’Alliance avait le droit d’ouvrir une ambassade sur Bastion, la diplomatie et le commerce en seront grandement facilité. La deuxième était que les forces militaires lourdes quittent les frontières. L’Empereur avait apparemment l’intention de faire de même de son côté. Et dernièrement, la Twi’lek proposa la création d’une assemblée permanente, un peu comme ici, sur la station Horizon. Sauf que sur cette dernière était juste pour aujourd’hui. On pouvait comparer cela au Sénat de Coruscant, sauf que le but n'était pas de réunion que de sénateurs. Stella Skywalker et Nihilus Rickor, deux des membres du Triumvirat présents, étaient plutôt enclins à accepter tout ça, mais ils voulaient d'accord en parler avec leur collègue resté sur Coruscant.

C'est alors que la situation tourna au carnage. En effet, la station, ainsi que tous les vaisseaux présents furent attaqués par une flotte de l'Ombre Rouge, qui envoyât des capsules d'abordages afin que ses troupes s'infiltrent dans la station, et accomplissent une mission : tuer un maximum de dirigeants de cette galaxie présents ici. Parallèlement, d'autres agents de l'Ombre Rouge qui étaient déjà à l'intérieur, sous les traits de gardes militaires des trois factions organisatrices du sommet, avaient eu la même mission. Bien qu'au début le système de sécurité d'Horizon avait été piraté, fermant et bloquant ainsi les portes d'accès aux hangars, les personnes qui se battaient pour survivre face aux assaillants trouvèrent un moyen d'atteindre les hangars, et de s'enfuir. A la suite de quoi, la station Horizon explosa, détruite par des kamikazes de l'Ombre Rouge qui avaient apporté des bombes.

Le bilan des morts fut lourd, car environ la moitié des personnes présentes dans la station avaient succombé à l’attaque de l’Ombre Rouge, dont la flotte passa en hyperespace suite à la destruction d’Horizon. La flotte terroriste n’avait pas fait subir d’énormes dégâts aux vaisseaux qu’elle avait été attaqué, car cela n’avait pas été son but principal. Quoi qu’il en soit, on pu retenir plusieurs décès, ou plutôt meurtres, de personnalités. Nihilus Rickor, membre du Triumvirat de la Nouvelle Alliance Galactique, Falco Chaeros, Empereur du Troisième Empire Galactique, Ynorn'ano'zermir alias Rnanoz, membre des dirigeants de l’Ascendance Chiss, et Nerak Tao'mui, membre du Conseil Jedi, en faisaient partie, ainsi que beaucoup d’autres.

L’Ombre Rouge venait de réussir son coup. La galaxie était en panique générale désormais. La peur s’était installée dans le cœur de beaucoup de gens, mais un bon nombre de personne voulaient plus que jamais stopper les actions de cette puissante organisation du crime. Malheureusement, la Nouvelle Alliance Galactique ne voulant pas agir directement à la source, c’est-à-dire les chantiers navals de la Confédération des Planètes Libres, l’Ascendance Chiss envoya une flotte une semaine plus tard en orbite de Sullust, afin d’obliger l’armée de cette planète à remettre une bonne partie de leur vaisseaux et armement, à l’Alliance. L’Ascendance avait l’intention de faire ça pour chaque planète de la Confédération. S’ensuivit une bataille que la Nouvelle Alliance Galactique rejoignit pour se battre aux côtés des Sullustains, qui avaient fait feu les premiers. La bataille qui dura environ 2 heures fut terrible, jusqu’à ce que le nouveau membre du Triumvirat, nouvellement et rapidement élu dans des circonstances exceptionnelles, négocie avec les Chiss. Ces derniers acceptèrent un délai supplémentaire pour s’occuper de la Confédération, avant de repartir dans les Régions Inconnues. Celui qui remplaçait Nihilus Rickor, s’appelait Jeck Harknest. Il était l’un des plus riches businessman de cette époque, grâce au fait qu’il soit propriétaire de l’entreprise CNK ( Chantiers Navales de Kuat ), avec des chantiers navals construit il y a quelques siècles dans plusieurs endroits de la galaxie. Malgré l'intervention d'Hartnest, la Nouvelle Alliance Galactique et l’Ascendance Chiss étaient maintenant en froid, mais pas ennemis.

D’autre part, Natasi Chaeros, la sœur du défunt Empereur du Troisième Empire Galactique, fut nommée Impératrice à la mort de son frère. Par conséquent, c’est elle qui se mit à diriger le territoire impérial. Elle fit en sorte que les requêtes de son frère lors du sommet galactique, soient exaucées, avec la collaboration de la Nouvelle Alliance Galactique. Cette dernière donna l'autorisation au Troisième Empire Galactique de créer une ambassade sur Coruscant. Aussi, d’autres défuntes personnalités furent remplacées dans leur poste. Au Conseil Jedi, une Pantoran du nom de Mya Chuchi, avait été acceptée. De même pour les familles dirigeantes de l’Ascendance Chiss, où ils acceptèrent Alfr'ido'zermir alias Fridoz, parmi le Conseil Chiss. Un nouveau Moff du Troisième Empire Galactique fut nommé. Il s'agissait d'une femme, du nom de Alora Sharin, qui prit la place laissée par Natasi Chaeros, lorsque celle-ci devint Impératrice.

Alors que la galaxie était toujours sous le choc de ce qui s’était passé sur la station Horizon, maintenant détruite, et après la bataille de Sullust, les Chiss lancèrent une campagne de recrutement massive dans toute la galaxie, pour les volontaires qui voudraient les rejoindre afin de combattre l’Ombre Rouge. Suite à cela, un nombre considérable d’êtres intelligents s’engagèrent, mais pas sans subir des contrôle de sécurité de la part de l’Ascendance, afin d’éviter d’engager des indésirables. Il y en avait même qui venaient de l’Alliance et du 3ème Empire. Apparemment ils ne supportaient plus la non activité de leurs gouvernements respectifs. L'Ascendance Chiss avait eu l’autorisation de la Nouvelle Alliance Galactique et du Troisième Empire Galactique, d'agir sur leurs territoires, seulement si on leur faisait parvenir des rapports complets de toutes les opérations à l'encontre de l'Ombre Rouge. Grâce à Jeck Harknest, la Nouvelle Alliance Galactique envoya des diplomates sur les différentes planètes de la Confédération des Planètes Libres, afin d’accomplir la volonté de l’Ascendance. Certaines planètes acceptèrent d’être démilitarisé, mais pas totalement, comme le proposait les diplomates de l’Alliance. Alors que d’autres mondes ne voulaient rien savoir. Toutefois, le Triumvirat opta pour continuer les tentatives de négociations, ne voulant pas déclencher une guerre en les forçant. Cela n’avançait pas très vite, mais c’était toujours mieux que rien.

Du côté de l’Empire Droïde, selon des rapports d’espionnages des factions alentours, il semblerait que Prédicator possède un étrange vaisseau avec un design qui a l’air unique parmi les appareils de sa flotte.
Quand aux Vestiges du Nouvel Empire Sith, ils furent contactés par l'Ombre Rouge, qui leur proposa une alliance dans plusieurs domaines, comme l'armement par exemple.

Depuis les évènements qui virent la destruction de la station spatiale Horizon, il s’est passé un mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cours d'histoire (Ce qui s'est passé avant le début de l'histoire du forum)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» A la recherche de son passé [PV Cassandre]
» De bon matin, un cours de sport qui s'est mal passé [ PV Sergueï Von Beilschmidt ]
» Haiti et sn rôle dans l’histoire de la Libye
» Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars the Next Millenium :: Bureau des Renseignements :: Règlement et Contexte-