AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Aria Nassana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Aria Nassana
Dirigeant(e) de l'Ombre Rouge
avatar
Messages : 3

MessageSujet: Aria Nassana Sam 11 Fév - 16:37

Personnage



Nom : Nassana

Prénom : Aria

Surnom : Archangel

Groupe : L'Ombre Rouge

Âge : 40 ans

Sexe : Féminin

Race : Amazine

Lieu de naissance : Luminya

Grade : Dirigeante de l'Ombre Rouge, Ambassadrice & Archéologue

Description Physique :

Généralement, le premier mot que les gens disent en voyant Aria, c’est « whoua ». En effet, elle est très belle, magnifique, splendide, ect… Et ça, elle le sait très bien. De loin, ce qu’on remarque le plus chez elle, c’est ses cheveux long et mauve, qui lui arrivent jusqu’aux genoux. Derrière sa chevelure, cachées, se trouve ses petites ailes, l’une noire, l’autre blanche, qu’elle peut déployée et ainsi rendre beaucoup plus grande. De plus, elle peut les rendre douce ou au contraire tranchantes. Elles sont aussi résistante que du cortose et peuvent résister à une lame de sabre laser. N’hésitant pas à se faire belle, il lui arrive de mettre du rouge à lèvre sur ses lèvres pulpeuses, et du vernie rouge clair sur ses ongles. Non elle n’est pas superficiel, mais elle aime plaire, c’est tout. Elle ne pleurnichera donc pas si un de ses ongles est cassé, sauf si elle joue la comédie, l’un de ses passe-temps préféré. De près, on remarque immédiatement ses yeux rouges qui sont brillant en permanence. Malgré cela, elle possède un très beau regard naturel qui ne rend insensible que rarement. Elle ne se maquille pas à cet endroit, vu qu’apparemment ses yeux font déjà tout le travail que devrait faire normalement du mascara.

D’une taille de 1 mètre 75 pour 56 kilogramme, elle est plutôt musclée, même si cela ne se voit pas trop. Sa peau est aussi douce que celle d’un nouveau né, malgré le fait qu’elle est 40 ans. En effet sa race vit très longtemps et donc vieillit plus longuement. Pour ce qui est de sa tenue vestimentaire, elle préfère en porter des légères, voir sexy, n’hésitant pas à exhiber son ventre, et même ses pieds. Ces derniers ont aussi du vernie rouge clair sur les ongles. Ce qu’elle porte généralement c’est un haut léger, ainsi que jean, qui mettent parfaitement ses formes généreuses en valeurs. Elle porte des sortes de sandales-talons aux pieds. A ses poignets, on peut y voir deux bracelets, l’un couleur argent l’autre couleur or. Il s’agit des objets qu’elle utilise afin de pouvoir accéder au canal de communication privé des dirigeants de l’Ombre Rouge.

Description Mentale :

Le bien… le mal, pour Aria sa n’est que des appellations que les gens ont donné pour définir des actions. D’ailleurs, c’était la vérité. Le côté clair, le côté obscur de la Force, s’était pareil, ainsi que les Jedi et les Sith. La femme ailée savait faire la différence entre ces choses, mais ne faisait jamais en sorte de faire l’une ou l’autre. Elle agissait comme elle pensait qu’elle devait le faire, c’est tout. On pourrait la comparé à une Jedi noire, ou à une Jedi grise, voir quelque chose entre les deux, vu que ces agissements, quel qu’ils soient, ont pour but de protéger sa race. Par exemple, même si son peuple est en très bon termes avec les Chiss, elle n’hésitera pas à s’en prendre à ces derniers si elle découvrait qu’ils étaient une menace pour les Amazines. Mais comme ils les protègent, Aria les soutiens. Où du moins, elle essayait, en minimisant les dégâts que fait l’Ombre Rouge sur le territoire de ces humanoïdes à la peau bleue. Car si elle décidait soudainement de vouloir tout arrêter, les autres dirigeants de l’organisation criminelle se poseraient des questions. Elle tentait donc de faire cela progressivement, en justifiant ses actions. Mais comme ses collègues voulaient à prix créer une grande guerre galactique, elle avait énormément de mal, sans trahir le fait qu’elle avait tué leur véritable collègue.

Elle se fichait bien de ce qui pouvait arriver aux autres espèces de la galaxie, tant que la sienne était saines et sauves. Malgré la cruauté qu’elle fait preuve parfois, cela part d’une bonne intention envers les femmes de sa planète. Toute fois, elle n’a pas sombré pour autant dans le côté obscur, même si c’est vrai qu’elle n’hésiterait pas à égorger vivant un nourrisson si cela sauvait les Amazines. Par contre, est-ce qu’elle sacrifierait pour sauver ses congénères ? Elle ne le savait pas… au du moins, elle le ferait seulement si sa mort apportait réellement quelque chose, comme un meilleur avenir pour son espèce.

Quoi qu’il en soit, elle sait aussi s’amuser. En effet si quelqu’un la drague, que ce soit un homme ou une femme, elle n’hésitera pas à se prendre au jeu. Toute fois, il faut que cette personne lui plaise, sinon elle l’enverra chier, ou alors l’humiliera en publique. C’est aussi une chose qui l’amuse beaucoup. Elle aime faire la fête, boire, et jouer à des jeux qu’on trouve dans les cantina. Elle est donc très sociable et arrive à s’incruster facilement dans un groupe. Il s’agit d’une femme qui aime faire croire qu’elle est fragile et qu’elle doit être protégée. Cela montre qu’elle aime s’amuser à manipuler les gens, et leur faire croire certaines choses lorsque sa lui chante. Sachant que la plupart des gens la trouve très belle, elle n’hésite pas à user de ses charmes pour arriver à ses fins.

Venant d’une communauté de croyante, elle n’hésite pas à prier les Créateurs, lors de ses séances de médiations. Car bien que les Amazines sachent que les Luminis avaient réellement existé, elles les considéraient tout de même comme des divinités. Cela se faisait depuis des millénaires. Depuis qu’elle a quitté sa planète, elle est devenue passionnément d’archéologie, et aime découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles races, de nouvelles cultures, ect…


Biographie (25 lignes minimum) :

Le commencement


Née il y a 40 ans dans les Régions Inconnues, dans le système Luminyos, sur la planète Luminya, Aria a eu une enfance heureuse. De plus, elle avait droit à une attention très particulière,car elle était née avec une aile noire et une aile blanche, ce qui était très rare. De ce fait, les Amazines attendaient beaucoup d'elle. Et peut-être même trop ? Oui, c'était ce qu'elle ressentait. Elle n'avait jamais demandé à être aussi spéciale. Pourquoi n'était-elle pas née comme les autres ? Toutes ces responsabilités qu'on lui avait déjà attribués, elles n'en voulaient et n'en avait jamais voulu. Et puis ce n'était pas écrit dans le Codex que les individus comme elle devait faire tant de choses. Mais comme on l'avait habitué depuis qu'elle était toute petite, alors elle arrivait à le supporter... Du moins, au début. Car lorsqu'elle arriva à ses 20 ans, elle commençait déjà à en avoir marre. Par rapport aux autres personnes de son âge, elle n'avait pratiquement pas de temps libre. D'ailleurs, elle ne s'était pas gênée pour le faire remarquer. Mais son entourage insistait tellement, qu'elle n'avait pas d'autre choix que de céder à leurs demandes.

Mais quelles étaient toutes ces tâches qu'elle devait accomplir ? Il y en avait tellement... Par exemple, lorsqu'elle était petite, on lui faisait du bourrage de crâne afin qu'elle soit bonne dans toutes les matières qu'elle apprenait à l'école. Et heureusement pour elle, ça avait fonctionné. D'ailleurs, on leur enseignait à utiliser la Force aussi, qu'elles appelaient « les dons des Créateurs ». Durant ces années là, elle avait eu beaucoup de vision sur l'arrivée d'une race humanoïde à la peau bleue, qui débarquait sur Luminya, tout comme ses congénères, depuis toujours. Mais en plus, elle voyait aussi d'autres espèces qui peuplaient la galaxie, ainsi que les autres planètes. Cependant, elle n'en avait jamais parlé à qui que ce soit, de peur qu'on ne la « colle » encore plus, d'être oppressé d'avantage. Elle se demandait pourquoi elles faisaient toutes ses visions. Quel allait être le rôle de ces étrangers ? Elle ne savait pas si elle aurait un jour la réponse à ses questions, mais elle l'espérait sincèrement. Car s'il était possible pour elle de quitter sa planète, elle le ferait sans hésitation.

Quoi qu'il en soit, un jour de l'année de ses 20 ans, elle se réveilla avec l'idée et l'envie d'avoir un enfant. En réalité, cela avait surtout pour but d'échapper pendant quelques temps à toutes les choses qu'elle devait faire. Elle utilisa donc l'une des machines Luminis qui permettait de créer un embryon à partir de l'ADN. La croissance dura quelques mois en cuve, avant que le nourrisson soit fin prêt à sortir de son "cocon". Aria décida d'appeler sa fille, Amya. La mère de cette dernière pu donc s'échapper de ses activités durant un moment. Ou du moins, elle passa moins de temps à les pratiquer. Ce fut deux ans plus tard, qu'elle décida de confier son enfant à une nounou, afin de pouvoir se remettre pleinement à son apprentissage. Cette pause lui avait été très bénéfique.

L’apprentissage de la Force


A 25 ans, comme toutes les jeunes filles de la planète, il fallait qu'elle choisisse une formation qui allait l'amener à exercer son futur métier dans plusieurs années. Il n'y avait pas vraiment grand-chose qui l'intéressait, mise à part approfondir ses connaissances sur les dons des Créateurs. Elle décida donc de devenir prêtresse, tout comme sa grande soeur : Anya. D'ailleurs, c'est cette dernière qui la prise sous son aile. Ayant passé plus d'une centaine d'année à accroitre ses connaissances sur la Force, l'ainée d'Aria était plutôt puissante. Contrairement aux autres groupes d'utilisateurs de la Force, les prêtresses Amazines n'utilisaient pas d'armes comme les sabres laser. Elles n'y avaient jamais pensé d'ailleurs, car pourquoi les prêtresses en auraient besoin ? Elles n'avaient encore jamais rencontré les Jedi ou les Sith, qui utilisaient des sabres laser essentiellement pour se défendre. Donc, comme elles ne livraient pas le même genre de combat qu'eux, s'était une raison suffisante pour ne pas s'armer contre une menace existante sur leur planète. De plus, leurs pouvoirs étaient assez puissants pour qu'elles se défendent.

Aria était sur la bonne voie pour être un jour une prêtresse aussi accompli que sa grande sœur. Seulement, toutes ces techniques qui ne servaient seulement qu’à la défense, elles n’allaient plus être d’une grande utilité lorsque Luminya s’ouvrirait à la galaxie, comme la jeune Amazine l’avait vu dans ses visions. C’est pour cela, qu’en secret, Aria décida d’apprendre à utiliser ses pouvoirs autrement et plus exactement pour l’attaque. Oui, c’était trahir le Codex, mais sa soif de connaissance était tellement grande qu’elle ne pouvait pas s’en empêcher. C’était comme une drogue pour elle.

Pour mettre en pratique ses connaissances interdites, elle allait secrètement dans des endroits remplis de créatures pacifiques et carnivore, afin de tester ses dons sur ces êtres vivants. Ainsi, elle s'était mise plusieurs prédateurs à dos et avait faillit finir en casse-croute plus d'une fois. Heureusement, elle avait des ailes et donc pouvait voler, contrairement aux bêtes qui voulaient sa peau. Elle prenait énormément de plaisir à accroitre son savoir sur la Force, ainsi que sa puissance, un peu comme... un Sith. Sauf qu'elle ne ressentait pas le besoin de faire du mal, bien au contraire. Si elle faisait tout ça, c'était pour se préparer au mieux à pouvoir défendre son peuple lorsque les Amazines allaient enfin pouvoir découvrir les étoiles. En effet, plus le temps passait et plus ses visions se faisaient précises. De ce fait, elle savait ce que les habitants de sa planète pourraient trouver sur les autres mondes.

En parallèle, elle avait décidé de s'entrainer au combat au corps à corps, bien que ça ne faisait pas partie des choses à faire en tant que prêtresse. Mais à cause de ses visions, elle préférait se préparer à tout.

Les visions qui se réalisent


Lors de l'année des 39 ans, les humanoïdes bleus, qui n'étaient autre que les Chiss, arrivèrent enfin en orbite de Luminya et ayant repéré de la vie sur la planète, tentèrent de contacter les Amazines. Ces dernières, grâces aux traducteurs universels laissés par les Luminis, purent traduire et répondre convenablement. La conversation dura plus d'une heure, avant que les vaisseaux Chiss furent autorisé à se poser sur ce monde. Rien dans le Codex ne disait qu'il ne fallait pas autoriser des extraterrestres à atterrir sur Luminya. Surtout que le peuple féminin savait depuis des millénaires qu'elles allaient avoir de la visite. Mais étrangement, l'intelligence artificiel qui était chargé d'éliminer tout ce qui semblait menaçant en orbite, n'avait pas réagi. Sans doute avait-elle compris que les Chiss n'étaient pas là pour faire la guerre, bien au contraire.

Malgré le fait que l'Ascendance Chiss possédait d'autres races sur son territoire, il n'y en avait aucune autre espèce à part la leur qui était venue explorer Luminya et son système. Sans doute les familles régnantes craignaient-elles une trahison sinon. D'ailleurs, elles avaient raison de se méfier. Quoi qu'il en soit, grâce aux traducteurs universels, les deux peuples purent communiquer sans trop de difficultés. Aria n'avait pas perdu de temps pour aller à leur rencontre et en apprendre plus sur eux. Cette expérience fut pleinement enrichissante pour toutes les Amazines, qui découvrirent pour la première qu'l existait aussi des hommes chez les êtres humanoïdes possédant une intelligence.

Puis, au bout de trois semaines d'une excellente entente, les membres du Conseil Chiss décidèrent de venir rendre visite aux Amazines, afin de voir par eux-même à quel point les technologies qu'il y avait sur Luminya étaient extraordinaire, même si toutes fois aucunes d'elles ne servaient à faire la guerre. Cependant, l'existence des Amazines ne furent pas dévoilé au grand public et encore moins l'emplacement de leur planète natale. Donc, seul une flotte Chiss était autorisé à défendre ce système, qui, d'après ce qu'ils avaient compris, pouvait très bien le faire tout seul, vu toutes les épaves de vaisseaux qui se trouvaient dans l'espace.

Le cauchemar


Une nuit, Aria eu une autre vision, celle de son monde en train de se faire bombarder par des appareils n'appartenaient pas du tout à l'Ascendance Chiss. Ces vaisseaux étaient de formes géométriques, ce qui était très bizarre. Elle décida donc de se renseigner auprès des humanoïdes à la peau bleue. Elle déclara simplement qu'elle avait eu une vision d'une flotte d'engin à forme géométrique. Celui qui lui donna la réponse, fut un Prétorien. Ce qu'elle avait vu, c'était la flotte de l'armée droïde de Prédicator.

Perturbé par sa vision, elle la révéla à tout le monde et demanda aux Chiss d'envoyer plusieurs flottes pour exterminer ces machines. La réponse fut évidemment négative, car des citoyens de la Nouvelle Alliance Galactique étaient retenus prisonniers par Prédicator et que si quelqu'un attaquait, les otages seraient sans doute exécutés. Résultat, l'organisation qui contrôlait Coruscant et l'Ascendance risqueraient d'entrée en guerre. De plus, les Chiss n'intervenaient pas en dehors de leur territoire, sauf s'ils étaient menacés directement. Et puis, ayant des utilisateurs de la Force dans leurs rangs, ils savaient que l'avenir était toujours en mouvement et que cette vision pouvait très bien ne pas arriver. Pour finir, ils ajoutèrent qu'ils feraient tout de même tout leur possible pour protéger les Amazines.

Cette réponse ne satisfaisait qu'à moitié Aria, qui était très inquiète pour son peuple et surtout pour sa fille. En effet, ces dernières, bien qu'elles furent au courant, n'avaient pas eu cette vision. Toutefois, Aria n'avait pas l'intention d'abandonner et elle agirait. Il n'était pas question que ces satanés droïdes s'en prennent à son peuple.

Une nouvelle vie


Plus d'un mois après la rencontre des Chiss et des Amazines, ces dernières nommèrent l'une d'entre elles ambassadrice auprès de l'Ascendance, après une demande des humanoïdes à la peau bleue. Évidemment, ce fut Aria qui hérita de cette décision et voyageât beaucoup entre Csilla et Luminya, durant plusieurs semaines. Elle n'avait plus besoin de traducteur,car elle et son peuple découvrit grâce aux Prétoriens que les utilisateurs de la Force pouvaient facilement apprendre plusieurs langues.

Un jour, alors qu'elle méditait, elle fit une autre vision. Cette fois-ci, elle avait vu une femme Twi'lek qui se trouvait dans une pièce sombre, devant un écran qui était relié à un datapad, en train faire une reconnaissance informatique de deux bracelets que celle-ci portait, puis afin de rentrer un mot de passe, qu'Aria vu parfaitement. Apparemment, tout cela donnait accès à un canal de communication hautement sécurisé. À la suite de quoi, l'individu était en train de discuter avec plusieurs personnes, qui étaient représentés par des couleurs et des symboles. D'après ce qu'elle avait compris, il s'agissait des dirigeants d'une organisation criminelle, qui était au courant de beaucoup de choses dans la galaxie. Aria avait entendu parler de quelque chose comme ça qui s'en prenait beaucoup à l'Ascendance Chiss, mais pas seulement. La vision s'arrêta là ensuite.

La femme ailée se demandait où elle pourrait bien trouver cette Twi'lek, alors elle parcourra librement la galaxie, ayant été autorisé à le faire. Toutefois, elle ne devait en aucun cas révéler la position de sa planète natale et plutôt dire qu'elle ne savait pas où elle se trouvait, car elle était née dans un autre monde et que son espèce était très rare dans la galaxie. Vu qu'il y avait quelques races dans ce cas-là, ce mensonge passait parfaitement. Elle ne devait aussi jamais révélé qu'elle était ambassadrice à l'Ascendance Chiss. Et pour faire en sorte de faire croire qu'elle n'avait rien à voir avec les humanoïdes à la peau bleu, ces derniers lui avaient procuré un vaisseau qu'on trouvait dans l'espace de la Nouvelle Alliance Galactique.

Et comme couverture, elle ne pouvait pas garder le rôle d'une ambassadrice, Car sinon, elle allait devoir dire d'où elle est ambassadrice et ça, il n'en était pas question. Elle opta donc pour le métier d'archéologue, vu que depuis qu'elle avait fait la connaissance des Chiss, elle voulait à tout prix en savoir plus sur l'histoire de la galaxie, les autres races, etc... Comme elle apprenait vite, elle pouvait facilement utiliser cette couverture.

L’Ombre Rouge


Un jour, alors qu'Aria se trouvait sur Coruscant, elle remarqua une Twi'lek qui correspondait parfaitement à celle qu'elle avait vu dans sa vision il y a plusieurs mois. Elle décida donc de la suivre. Mais pourquoi donc ? Tout simplement parce qu'elle avait décidé de prendre la place de cette femme dans le but de pouvoir protéger au mieux sa race, avec toutes les informations qu'elle obtiendrait. Alors qu'elle suivi sa proie dans une petite ruelle, elle tomba face à deux Twi'lek mâles, qui semblaient être les gardes du corps de l'autre femme. Les deux sbires sortirent une vibrolame chacunet se jetèrent sur Aria, qui créa un champ de force en forme de bulle autour d'elle. Cela la protégeait, mais elle ne pouvait pas bouger en faisant ça, c'était le seul inconvénient. Les gardes du corps s'acharnèrent durant plusieurs secondes, mais voyant qu'ils ne pouvaient rien faire de plus, ils sortirent leurs blaster et tirèrent. Une fois de plus, leurs attaques n'atteignaient pas la femme ailée. Résultat, ils arrêtèrent de tirer et se précipitèrent vers l'endroit où leur patronne s'était rendue.

Ne voulant pas les laisser partir comme ça, elle utilisa la Force pour les ramener vers elle, mais en les faisant trébucher à terre, tout en cognant leur tête l'une contre l'autre. Elle leur attrapa ensuite le visage et elle provoqua une puissante lueur lumineuse tellement forte qu'elle les aveugla complètement. Cependant, cela pris quelques secondes et comme les deux gars furent sonnés, ils ne purent pas se défendre. Maintenant que ces éléments perturbateur avaient été éliminés, l'Amazine se rendit à l'endroit où se trouvait la Twi'lek. Le problème, c'était qu'elle était arrivée dans une impasse. Il y devait y avoir une entrée secrète. Elle palpa un peu le mur, avant de découvrir une fente plutôt suspecte. Par la suite, elle utilisa la Force pour forcer l'entrée à s'ouvrir, ce qui provoqua un puissant boucan. Puis découvrant des escaliers menant à un sous-sol, elle décida de les descendre.

Un peu plus d'une minute plus tard, elle était enfin arrivée en bas et continuait d'avancer prudemment, dans des couloirs qui étaient éclairés. Une fois au bout, elle se retrouva devant une porte, dont elle força l'ouverture avec la Force, avant de se recevoir un coup de vibrolame qu'elle esquiva de justesse grâce à ses réflexes, mais qui lui blessa un peu le bras. Elle se mordit la lèvre inférieure, avant de continuer à esquiver les assauts de son agresseur, ou plutôt agresseuse, qui était la Twi'lek. Cependant, elle se fit aussi entaillé le flanc droit. N'ayant plus le choix, Aria dégaina une épée à lame rouge, une arme de son monde, qu'elle utilisa pour se défendre. Étant blessé, elle utilisa la Force pour pouvoir supporter ça.

Un combat acharné au corps à corps se déroula ensuite. L'Amazine n'était pas une experte dans ce genre de combat, mais elle savait se débrouiller, mais surtout grâce à la Force. Malheureusement, elle avait de plus en plus de mal à cause de ses blessures, alors elle décida de faire appel aux « dons des Créateurs ». Bloquant difficilement durant un petit moment la vibrolame de son adversaire, elle lui donna ensuite un coup de boule, avant de s'éloigner vivement afin d'avoir le temps d'utiliser la pousser de Force sur l'ennemi, l'envoyant voltiger contre un mur. Utilisant la Force pour la soulever du sol, elle fit tournoyer son arme en direction de son adversaire, grâce à la Force, afin de la décapiter de sang-froid.

Satisfaite, elle utilisa la Force pour arrêter le saignement, puis elle s'approcha en boitant, ayant du mal à tenir debout, du cadavre et récupéra les bracelets, qu'elle mit à ses poignets, avant de rentrer dans la dernière salle et de voir qu'une communication avec d'autres personnes qui étaient représentés par une couleur et un symbole sur l'écran, était en cours. Sauf que la Twi'lek avait verrouillé le fait de pouvoir accéder à la conversation. Il fallait donc qu'Aria fasse le scanner informatique des bracelets et entre le mot de passe. Après avoir fait ça, les personnes qui se trouvaient dans la conversation lui demandèrent, en l'appelant « Archangel », si elle avait réussi à neutraliser l'intrus. L'Amazine, qui possédait la couleur mauve avec un symbole représentant un bracelet, ne se gêna pas pour répondre positivement, après avoir apporté à sa bouche le modificateur de voix qui était posé dans la pièce. Et la discussion qui apparemment avait commencé tout à l'heure, continua. Il semblait qu'en se connectant à ce canal de communication, il était possible, grâce à un datapad, d'accéder à toute la base de données de cette organisation qui semblait être l'Ombre Rouge. Ainsi, Aria pouvait connaître tous les secrets et avoir toutes informations qu'elle désirait. Il s'agissait d'une véritable mine d'or pour elle.

Quoi qu'il en soit, la conversation concernait le fait que certains membres de l'organisation posaient problème et qu'il fallait immédiatement les éliminer. On pouvait même y voir des photos. La réunion se termina par un vote, pour décider si ces perturbateurs devaient être éliminés dès maintenant. Il y eut une majorité pour les « oui », avant que ces membres perturbateurs furent tué quelques secondes après, par des assassins de l'Ombre Rouge, qui n'attendaient que le feu vert pour agir. Une fois ce « rendez-vous » terminer, tous repartirent à leurs occupations, alors qu'Aria fouilla la base de données, afin d'en apprendre plus. Désormais, elle était une des dirigeantes de l'Ombre Rouge et avait l'intention d'en profiter totalement. Elle commença donc à chercher des gardes du corps qui lui seraient loyal pour toujours.

Les gardes du corps


En même temps, elle effectuait correctement son travail pour l'Ombre Rouge. Et dans l'un d'eux elle se fit passer pour une archéologue de l'Ombre Rouge et utilisa une navette du groupe criminel pour amener un groupe de mercenaire qui cherchait à établir une base pour l'organisation. Le lieu en question était la planète Vjun où la femme ailée découvrit Ceridwenn Lorna'k, une princesse et prêtresse en fuite de la planète Toranis, victime de l'Ombre Rouge. Il y avait aussi un autre jeune femme, qui possédait un physique de féline avec une peau bleue. Il s'agissait d'une Nari qui se nommait Aynilra Leyra. Aria ne connaissait pas du tout cette race là. La première était ici ,car son vaisseau s'était écraser sur la planète. La seconde était là par pur intérêt historique de cette planète, d'après ce qu'elle disait.

Quoi qu'il en soit, Aynilra voulait aider la jeune prêtresse a réparé son vaisseau. Alors, Aria décida de l'aider, afin de gagner la confiance de la Nari, qui il fallait le dire, l'intéressait beaucoup. L'Amazine amena les deux femmes jusqu'à sa navette, puis Ceridwenn choisi certaines pièces que le petit groupe récupéra avant de rejoindre le chasseur stellaire de la princesse. Le groupe de mercenaire était en ce moment la dans le sous-sol du château de Bast, donc il n'y avait pas de risque qu'ils reconnaissent Ceridwenn et décident de la capturer. Après tout, ces gars là faisaient partie de l'Ombre Rouge et cette fille était recherchée. Aynilra se dévoua pour réparer l'appareil et la prêtresse put enfin s'en aller.

La Nari et Aria retournèrent dans le château, car le ciel se faisait menaçant et elles n'avaient pas envie de se recevoir une pluie acide sur la tête. À 'intérieur, elles découvrirent les mercenaires qui étaient remontés. L'un d'eux avait même tenté de toucher, Aynilra, avec l'idée d'aller plus loin. Cependant, l'Amazine décida d'intervenir, car elle ne voulait pas qu'on touche à ça si précieuse découverte. Et puis au moins, ce genre d'acte pouvait faire en sorte qu'elle est la confiance de la féline. Les mercenaires qui savaient très bien ce dont Aria était capable, décidèrent d'abandonner. En effet, elle leur avait fait une petite démonstration de force dans la navette lors de leur voyage vers Vjun.

Enfin bref, les mercenaires trouvèrent tous une occupation. Quand aux deux jeunes femmes, elles s'aventurèrent dans le sous-sol, où la demoiselle ailée flirta un peu avec la Nari, avant de ressentir une présence obscur qui semblait comme étouffer. Rapidement, elles firent face à un Jedi noir Anzat, qu'elles avaient réussi à vaincre, avec une intervention des mercenaires. Par la suite, le groupe de mercenaire se sépara en deux. L'un allait rester sur la planète, alors que l'autre s'en aller avec Aria, afin d'aller se procurer un vaisseau bien à eux.

Sur le chemin du retour, Aria eu une vision d'un groupe de Xaunja se battant contre un rancor dont le physique indiquait qu'il y en avait que sur Félucia. La jeune femme se rendit donc là-bas et sauva le dernier Xaunja encore en vie, en le soignant avec grâce ses pouvoirs. Celui-ci avait réussi à tuer la bête avec une détermination qui plut beaucoup à la femme ailée. Elle se présenta donc, avant de lui demander de travailler pour elle en tant que garde du corps. Le Xaunja, quant à lui, s'appelait Damek-Von et il accepta la proposition.

Quelques jours après, ils se rendirent sur Ord Mantell, où Aria devait effectuer une mission : rencontrer Dahlia Dantius, une Isara propriétaire d'une boite de nuit, qui fait aussi office de bar, qui s’appelait l'Oméga. Cette femme était à la tête d'un puissant crime organiser de la planète, mais n'avait toutefois pas trop de rapport avec l'Ombre Rouge. Donc Aria devait changer cela. Après avoir pratiqué la négociation musclé sur certains gardes, Dahlia décida d'accepter une entrevue, mais à la base, l'idée de devoir des comptes à rendre à l'Ombre Rouge ne lui plaisait pas. Après plusieurs minutes à tenter de convaincre l'Isara, Aria entendit de la bouche de cette dernière, une demande de défie. Dahlia voulait affronter Aria en combat singulier. Et la gagnante devrait se soumettre à la volonté de l'autre. Alors, comment ça elle aimait ce genre de défie ? Apparemment elle semblait certaines de gagner. Toutefois, cela amusait aussi l'Amazine qui décida d'accepter. Elle avait entendu dire que Dahlia respectait toujours sa parole, alors elle allait faire de même.

Les deux femmes se rendirent dans une salle qui semblait être une arène. Aria était équiper de son épée et son adversaire de... rien du tout ? Étrange... Quoi qu'il en soit, l'Isara s'avança, alors que ses poings étaient en train de s'entourer d'étincelles qui s'intensifier peu à peu. La Force ? Pas possible ! Alors, Dahlia arrivait à cacher sa présence dans la Force, ce qui indiquait qu'elle était puissante. Puis, en à peine une seconde, l'Isara réussit à frapper l'Amazine en plein ventre, lâchant par la même occasion un petit éclair qui pénétra le corps d'Aria. Cette dernière voltigeât un peu plus loin, lâchant son épée., qui fut récupéré par Dahlia, en la faisant venir grâce à la Force. Celui-ci affichait un sourire sombre, avant de lancer la lame vers sa propriétaire, qui esquiva, mais fut profondément entaillée au bras droit. L'ennemie regardait la dirigeante de l'Ombre Rouge de façon méprisante, avant de déclarer d'un air moqueur "Alors, c'est ça l'Ombre Rouge" ?

Ne voulant pas perdre ainsi, Aria utilisa la Force pour ralentir les fonctions vitales de l'Isara, avant de la projeter violemment contre un mur. L'Amazine se releva, avant de retirer sa bure et de dévoiler ses ailes, les déployant. La femme ailée avait décidé de jouer à fond. Elle s'envola rapidement vers Dahlia tout en ramenant à elle son épée, avant de frapper son adversaire avec. L'Isara avait eu le temps de sortir un couteau de combat qui était caché sur elle, afin de bloquer la lame. À la suite de quoi elle s'apprêta à balancer un éclair sur Aria. Cette dernière eu le réflexe de faire bouger une de ses ailes qu'elle pouvait faire devenir tranchante, en direction de la main de Dahlia qui fut entailler, car elle n'avait pas enlevé sa main assez vite. L'Amazine envoya ensuite son aile sous la gorge de son adversaire, avant de lui demander si elle s'avouait vaincu. Après plusieurs secondes d'un échange de regard intensif, Dahlia avoua à Aria qu'elle l'aimait bien et que par conséquent, elle allait respecter sa parole.

La dirigeante de l'Ombre Rouge trouva alors un compromis qui pourrait sans doute convenir à tout le monde. En effet, elle proposa à l'Isara de ne rendre de compte qu'à elle et non directement à l'Ombre Rouge. Ainsi, elle pourrait tenir à l'écart d'Ord Mantell les autres agents de cette organisation criminelle. Puis elle lui demanda aussi si elle voulait devenir son garde du corps. Dahlia accepta, mais en échange, elle voulait quelque chose de particulier. Elle fit comprendre qu'elle avait envie d'avoir des rapports sexuelles avec Aria, qui répondit qu'elle allait d'abord devoir prouver sa valeur. Mais ce que l'Amazine ne savait pas, c'était que les sentiments de Dahlia pour elle étaient plus profond qu'une simple attirance physique.

Enfin bref, par la suite eu une vision. Un duel acharné entre un utilisateur de la Force et un grand droïde effrayant. Tous deux utilisaient un sabre laser à lame rouge. La machine avait réussi à tuer l'organique, avant que peu de temps après, une vingtaine d'êtres possédants aussi un sabre laser à lame rouge, s'affrontent dans la même salle. À la fin, il n'en restait plus qu'un... un Zabrak avec des tatouages ornant son visage. Cette même personne, encapuchonner cette fois-ci, se trouva ensuite dans une ville qui appartenait à une planète désertique. Il y avait des Jawas, juste devant une cantina où l'homme était rentré et deux grosses caisses... Tatooine !

Aria se réveilla brusquement, alors qu'elle dormait à l'intérieur de son vaisseau. Tout ça n'était pas un rêve, mais une vision. Ce droïde... qui était-il ? Il ressemblait au portrait qu'elle avait eu de Prédicator, cette machine qui avait levé une armée afin de conquérir plusieurs planètes dans l'Amas de Tion et aux alentours. Oui, il s'agissait de celui qui dirigeait cette armée de droïde. Cette même armée qui avait bombardé Luminya, dans une vision de la jeune femme. Les êtres organiques qui possédaient tous un sabre laser rouge, on aurait dit des Sith. La dirigeante de l'Ombre Rouge n'en avait encore jamais rencontré, mais elle s'était renseignée sur eux. Et vu le combat qu'elle avait vu entre la vingtaine de personne, elle avait réussi à déterminer qu'il s'agissait d'un comportement typique des Sith. Celui que Prédicator avait tué, il se pourrait bien que c'était quelqu'un de très important pour ces utilisateurs de la Force. Et ces derniers avaient apparemment voulu prendre sa place, d'où le massacre dont seul le Zabrak tatoué survécu.

Cependant, elle ne se doutait pas qu'une partie de ce qu'elle avait vu s'était déjà passé. En effet elle avait toujours vu dans l'avenir, comme pouvait le faire beaucoup d'être sensible à la Force. Quoi qu'il en soit, même s'il s'avérait que c'était des Sith qui étaient dans sa vision, elle souhaitait quand même les rencontrer, puisqu'ils semblaient être l'ennemi des droïdes, vu la première scène qu'Aria avait vu dans sa vision. Donc pour elle, l'ennemi de ses ennemis pourrait être des alliés. Surtout que d'après les combats qu'elle avait vu, ils semblaient puissants. Bien sûr elle aurait pu vouloir s'allier à d'autres groupes, mais il semblait que pour le moment, aucun ne répondaient à ses attentes. Même si elle connaissait l'état d'esprit des Sith, elle s'en fichait, car pour elle, il n'y avait qu'une seule chose qui comptait : sauver sa planète et ce même si elle devait tuer d'innombrable innocent dans la galaxie. Pour le moment, il n'y avait que les Chiss à qui elle ne voulait pas s'en prendre, vu que Luminya était sur leur territoire et que ces humanoïdes à la peau bleu protégeait ce monde.

Aria attendit 4 jours avant de rencontrer le Zabrak dans une cantina, où finalement il décida de l'amener avec elle sur Korriban. Pourquoi ? Et bien parce qu'il était Darth Reylos, l'Empereur Sith, qui voulait que l'Amazine devienne Sith. Elle accepta donc et commença sa formation à l'académie Sith de Korriban. Entre temps, elle recruta des hommes qu'elle chargeât spécialement d'éliminer Prédicator lors de l'assaut de l'Ombre Rouge sur la station spatiale Horizon. La tentative d'assassinat échoua, mais Aria n'avait pas l'intention d'abandonner.

Un peu plus de deux semaines plus tard, elle révéla à Damek et à Dahlia son statut de dirigeante de l'Ombre Rouge, vu qu'ils avaient réussi à gagner sa confiance, ainsi que le fait qu'elle était devenue une apprentie Sith. Puis elle décida de retourner sur sa planète natale pour quelques jours, afin de revoir sa fille et son peuple. Arrivée sur Luminya, elle découvrit qu'il y avait des Anashes. Vu que la planète de cette race se trouvait dans le même système solaire, ça n'était pas très étonnant d'en voir sur ce monde. Aria revit sa famille et tous ses amis, puis rencontra une jeune Anashe du nom de Sera Nimaa avec qui elle fit connaissance, avant de découvrir qu'elle rêvait de voyager parmi les étoiles. Cette jeune femme faisait partie d'une des meilleures guerrières de son peuple, ce qui intéressa Aria. Cette dernière lui proposa donc de venir avec elle pour explorer la galaxie. Sera accepta, tout excitée, mais il fallait d'abord passé par la douane Chiss qui au début ne voulaient pas que les Amazines et les Anashes s'aventurent dans la galaxie. Toutefois, devant l'insistance de ces deux races et la grande utilité dont faisaient preuves les femmes ailées, l'Ascendance n'eut pas d'autres choix que d'accepter, mais à quelques conditions. En effet, les natifs du système Luminyos qui voulaient voyager dans la galaxie, devaient passer une formation et un test de survie. Apprendre comment se passait la vie galactique, ne jamais révéler la position de sa planète natale ou le nom de sa race, etc... Comme les Amazines et les Anashes possédaient une forme humaine, il était facile pour eux de se fondre dans la foule.

Sera passa donc les épreuves qu'elle réussit non sans mal, avant de partir avec Aria qui lui expliqua la vision qu'elle avait eut à propos de l'Empire droïde qui bombardait Luminya. En d'autres termes, Aquashe aussi était en danger. La demoiselle ailée dévoila petit à petit à l'Anashe tous ses plans, en faisant attention à ce qu'elle ne lui fasse pas faux bond, ou déciderait de tout raconter à l'Ascendance et aux Amazines. Heureusement, Sera compris la gravité de la situation et décida de soutenir Aria. Cette dernière lui avoua aussi qu'elle suivait une formation pour devenir Sith.


Inventaire :

Disponible dans la base de données d'Aria Nassana

Pouvoirs :

Elle maîtrise les deux côtés de la Force, bien que pour elle, il n'y a ni de côté clair, ni de côté obscur. Venant d'un peuple qui utilise la Force de façon pacifique et défensif, elle a apprit certains pouvoirs qui ne sont enseignés nul part ailleurs. Comme par exemple créer un champ de force en forme de bulle autour d'elle, ce qui la protéger aussi bien des attaques au corps à corps que des tirs de laser où autre. Cependant, plus l'attaque qu'elle reçoit est puissante et répété, et moins elle pourra tenir longtemps. Il est a noté que lorsqu'elle utilise ce don, elle ne peut pas bouger. Elle connait aussi un autre pouvoir, qui à la base était seulement pour éclairer, mais elle l'a développer afin de pouvoir s'en servir comme d'une arme. Il s'agit de créer de la lumière avec ses mains, qu'elle a amélioré pour que cette éclairage deviennent tellement puissant, qu'il était capable d'aveugler complètement une personne. Le problème, c'est que même Aria pouvait être victime de son pouvoir, alors soit elle l'utilisait en fermant les yeux, soit elle l’utilisait en plaquant la paume de sa main contre le visage de sa victime. Sinon, elle est très réceptive aux visions de Force, et donc il lui arrive d'en avoir souvent. Sa puissance dans la Force est plutôt impressionnante, mais pas parfaite, ayant encore des choses à apprendre.

Particularités et autres de la race d'Aria : les Amazines :

Dans les Régions Inconnues, dans le système Luminyos, se trouvait une planète qui s’appelait Luminya. Ici, il n’y avait aucun gouvernement, aucun dirigeant. La vie de sa population : les Amazines, qui n’était constituer que de femmes, avait tellement était orchestré par ceux qu’elles vénéraient comme des Dieux, qu’elle n’avait connu qu’une guerre depuis leur existence. Ces divinités auxquelles elles croyaient, n’en étaient pas en réalité. Il s’agissait juste d’une race très avancé dans tous les domaines, qui avait disparut il y a des milliers d’années : les Lumimis. Ils avaient laissé derrière eux des vestiges de leur civilisation, mais aussi les Amazines, dont ils avaient modifié leur ADN. A la base, ces femmes possédaient une vision nocturne, en plus de pouvoir voir tout ce qui est censé être invisible à l’œil, comme ce qui est caché par un système de furtivité ou par la Force, par exemple. Il est a noté que le fait que certaines ont des yeux rouge brillants, et d’autres de différentes couleurs non brillantes, n’a rien à voir avec leur capacité.

Mais en plus, grâce aux Luminis, elles possèdent des ailes à leur naissance, qu’elles peuvent rétracter pour qu’elles deviennent toute petite, ou au contraire les déployées pour qu’elles deviennent très grande. Certaines d’entre elles en on des noires, alors que d’autres son blanche. Aussi, extrêmement rare, certaines peuvent en avoir une de chaque couleur précédemment citées. Celles qui possèdent cette particularité on des ailes aussi résistantes que du cortose, et donc capable de résister à une lame de sabre laser. Étant considérées comme des êtres très spécial, ont leur donne les taches les plus importantes à faire. Tous les individus de cette espèce peuvent rendre leurs ailes très tranchantes, ou au contraire très douces. Malgré leur ressemblance avec les humains, elles ont, tout comme les Chiss, une meilleure constitution. Toute fois, elles peuvent quand même se faire tuer comme n’importe quelle race de la galaxie, malgré leur longévité qui peut atteindre 2250 ans. Elles apprennent très vite et sont donc capable de manipuler les machines les plus complexes en quelques jours. Elles parlent le même langage que les Luminis : le Lumyr.

En ce qui concerne le fait qu’elles n’ont pas besoin de dirigeant, c’est qu’elles possèdent un code strict, avec des lois surement créé par les Luminis, appelait : le Codex. Quoi qu’il en soit, les Amazines sont obligées de le respecter, sinon elles sont sévèrement punies, et si leurs actes mettent en danger les habitants, elles sont exécutées tout simplement. Malgré l’énorme avancé technologique qu’elles possèdent, elles n’ont jamais pu créer d’armes qui égales le savoir des « Créatuers », le surnom qu’elles ont donné aux Luminis. Ces derniers y ont veillé, en retirant le plus possible les matériaux nécessaires à de telles fabrications. De plus, le Codex interdit toute construction d’appareil pouvant aller dans l’espace. Par contre, il n’est pas dit que la population n’a pas le droit d’utiliser des observatoires pour voir ce qu’il y a au delà de leur monde. Tout cela avait pour but d’éviter au maximum une guerre, même si un jour une chose pareil arriva quand même.

Ce fut la seule et unique guerre que connu les Amazines. Ces dernières l’ont appelé : la Guerre de la Décision. Pourquoi un tel nom ? Car cela avait été provoqué par des visions que beaucoup de ces femmes ont eu. Elles y avaient vu les Chiss qui débarquaient sur Luminya, mais rien de plus. Elles ne savaient pas si c’était en ami ou en ennemi. A cause de cela, la peur s’était installée chez les Amazines, et plusieurs d’entre elles disaient qu’il fallait vite se créer une flotte de vaisseaux spatiaux pour se défendre. Alors que d’autres ne voulaient pas ignorer le Codex, et que toute la population devait le respecter quoi qu’il arrive. C’est à cause de ça qu’une guerre terrible fut provoquée, faisant des milliers de mort en 6 ans, avec les armes qu’elles avaient elles-mêmes inventé et développer, et qui n’avaient rien à voir avec les Luminis. Et donc qui n’étaient pas autant avancé que la technologie des Créateurs. Mais cela, c’était il y a plus de 4000 ans. Aussi, il y en avait beaucoup qui étaient restés neutre durant le conflit, attendant patiemment le dénouement, qui se termina par une décision commune des deux parties. Elles avaient fini par comprendre que tout cela ne rimait à rien, à part causer des morts et des souffrances pour rien. Si cette décision n’avait pas été prise, la guerre aurait pu continuer jusqu’à ce que leur peuple n’existe totalement plu. Heureusement, cela n’était pas arrivée et maintenant que leur mentalité avait changé, elles recommençaient à se consacrer entièrement aux règles qui leurs étaient imposées.

Les Amazines, sont naturellement sensibles à la Force, savaient l'utiliser, mais pour elles, c’était simplement quelque chose que leur avait transmis les Luminis, qu’elles vénéraient avec des représentations d’eux, qui étaient pour la plupart en pierre, du moins pour les plus anciennes. La façon dont elles utilisaient la Force était particulière, car elles avaient apprit à le faire de façon non agressive. Par exemple, elles pouvaient s’entourer d’un champ de force en forme de bulle, créer de la lumière avec leurs mains, ect…

Niveau technologique, la leur n’est pas plus élevé que celles des races de l’espace connu, mais celle que les Luminis leur ont laissée, l’est de plusieurs milliers d’années. Les technologies de ces derniers sont implanter et relié à une intelligence artificiel, dont l’emplacement sur la planète est inconnue. Et donc, les Amazines ne savent même pas qu’il y en a une. Tout ça pour dire qu’il est impossible de retirer une des créations des Créateurs, tellement elles sont bien soudées à leur support. De plus, dans le Codex il est écrit que c’est interdit de faire cela. Parmi les inventions des Luminis, ont peut y trouvé :

- Des machines qui permettent de prélever de l’ADN chez les Amazines qui veulent un enfant, afin de créer un embryon artificiellement. Le bébé se développe ensuite dans une cuve, et au bout d’un an maximum, il en sort. Ces femmes sont obliger de se reproduire de la sorte car il n’y a pas d’hommes parmi elles. Donc elles ignorent totalement l’existence du sexe opposé.

- Des traducteurs universels qui étaient capables de traduire instantanément le langage d’autres races.

- Des bunkers entièrement automatisé et autoalimentés, mais surtout extrêmement blindés.

- Des temples gigantesques à l’apparence primitive mais hautement avancé technologiquement, dans les entrailles de ces constructions, qui possèdent des téléporteurs, qui se caractérise par une lumière intense lors de la téléportation, est le seul moyen d’atteindre le sommet. Sauf si les Amazines utilisent leurs ailes ou des machines volantes.

- Des bases de données complètes sur Luminya et sur tout ce qui s’y trouve, comme la flore, la faune, et les technologies. Toute fois, il y a très peu de mode d’emploie, car les Luminis ne voulaient pas que les Amazines puissent se développer comme eux. Ou du moins, pas tout de suite. En fait toutes les recherches qui avaient servi à la création de villes, d’armes, ect…, de ces femmes, avaient été faites par elles-mêmes. A aucun moment elles avaient trouvé ce genre de chose dans les bases de données.

- Des connaissances médicales extrêmement développé écrites dans des bases de données.

- Des cités flottantes disposant d’un système de camouflage que les Amazines peuvent activés en cas de problèmes.

- Des simulateurs de combats holographiques et neuronales.

Il y avait aussi d’autres choses, mais la liste était trop longue. Tout ce qui avait à savoir, c’était qu’aucune de ces créations n’avaient de rapport avec la guerre.



Joueur



Pseudo : ///

Âge & Sexe : ///

Multi-comptes : Thalya

Comment as-tu découvert le Forum ? ///

Quelques choses à redire ? ///

Le Code caché dans le règlement : ///
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aria Nassana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» aria origine
» [terminé] Aria et Ezra: ils passent aux choses sérieuses !
» [terminé] Ezra et Aria: Choc émotionnel.
» Arrivée au bal
» Pretty Little Liars [Drame]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars the Next Millenium :: Présentation :: Fiches de présentation :: Fiches de présentation validées-